Entre trajectoires opposées et humiliation suprême!

Etonnante trajectoire politique de deux anciens éléphants du Parti socialiste! Tous deux anciens député-maire dans leur fief à Cherbourg et Evry, Bernard Cazeneuve et Manuel Valls, ont également occupé la place Beauvau et Matignon. dans le même ordre d’arrivée en scène. Avant, pour le premier de quitter la politique il y a deux ans, pour reprendre sa robe d’avocat dans un gros cabinet parisien et le second de tenter un hypothétique destin espagnol! Couronné avec le succès que l’on connait avec seulement une quatrième place aux municipales à Barcelone. De quoi refermer pour toujours son « Guide du routard » de la politique. Catalan il est né…catalan il restera au soleil ibérique. Avec pour seul mandat: celui de conseiller municipal d’opposition. Tout un monde d’écart, alors que son successeur à Matignon, Bernard Cazeneuve, lui, s’agite-un peu-en coulisse pour relancer la mécanique et espérer jouer le recours et le sauveur de la gauche socialiste et même plus si affinités. Curieux destin croisé que ces deux hommes.

C’est vrai que la conjonction des astres lui donne une opportunité certaine après précisément le…désastre de son ancienne famille socialiste, orpheline d’un leader présentable électoralement! Même si l’ex-président et patron de ces deux éminences, François Hollande, feint de se croire toujours indispensable. Le « pôvre » comme ils disent dans le midi!

Et pendant ce temps là, l’ancien candidat socialiste aux présidentielles, Benoît Hamon, a annoncé son intention de tirer sa référence et se « donner du temps pour se concentrer sur autre chose ». Une sage décision pour celui qui qui avait pris le gros risque de jouer sa partition en solo en quittant sa famille. A l’image de celui qui espérait faire rendre gorge à Marine Le Pen, Florian Phillipot. Un ancien lieutenant dégradé comme « vulgaire »homme de troupe sans troupe et électeurs, réduit à un score inférieur à celui du …Parti des animalistes aux Européennes! L’humiliation suprême pour celui qui courait tellement après les Gilets jaunes. L’erreur fatale. On aimera toujours plus l’original à la pale copie chez les électeurs.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :