Le melon de saison pour les « verts » et un départ pitoyable!

Les enquêtes d’opinions sont vraiment incroyables! Comme quoi en politique on n’est jamais vraiment mort. Sinon, lorsque Nicolas Sarkozy, au lendemain de la déroute des Républicains, s’est fendu d’une belle saillie « Fillon a creusé la tombe de la droite et Wauquiez a cloué le cercueil »!

Etonnant retournement de situation que celui effectué par Yannick Jadot, le « géant vert », élevé sans OGM, réduit il y a deux ans à se ranger derrière le candidat socialiste, Benoît Hamon, avec le succès que l’on sait et un score tristement historique pour l’ex-parti des deux François, Mitterrand et Hollande!

Et aujourd’hui il se retrouve au premier rang des personnalités politiques préférées des Français après ses 13 % aux Européennes! De quoi peut-être lui faire attraper la grosse tête et de…poser complaisément comme les « grosses têtes » d’affiche, avec sa compagne journaliste pour un magazine célèbre pour le poids des mots et le choc des photos, à l’issue d’un Match fini sur la troisième marche du podium. Loin devant ses concurrents de gauche dont il n’était qu’un vulgaire supplétif électoral, il y a peu. Les temps ont bien changé pour Europe-Ecologie-les Verts, qui ne se veut plus être seulement un mouvement estamplillé de gauche. Quel vilain gros mot! N’ont-ils pas pris un peu le melon depuis le 26 mai? Comment pourrait-on leur reprocher alors que la pleine saison du melon de Cavaillon garanti ou pas sans pesticide, va bientôt battre son plein!

Même s’ils ne sont pas certainement très croyants nos « verts » commencent à marcher sur l’eau et croire à un possible miracle de leur nouvel « héraut » marchant au mois de mars prochain sur l’eau…de la Seine, sous les ponts de Paris. Et si Yannick Jadot se lançait à son tour dans la bataille de Paris ? Voilà qui mettrait du piment vert aux futurs combats pour l’hôtel de ville le plus prestigieux de France. Et une sacrée mauvaise nouvelle pour Anne Hidalgo, la tenante du titre qui fait elle aussi du « en même temps » socialiste et écologiste!

Et pendant ce temps-là, Valérie Pécresse, avait choisi, elle, le 20 heures de France 2 pour rester « libre » à la tête de sa petite boutique personnelle et annoncer son départ avec fracas des Républicains. Un départ quelque peu théâtralisé! Deux jours après avoir souri aux côtés de Gérard Larcher lors du lancement de sa convention nationale. Un coup de grâce très mal perçu par les derniers rescapés du radeau de la méduse républicain. Quand les rats quittent les navires d’un grand débarquement, qui lui, ne restera pas dans la même échelle des valeurs. Courage, fuyons! Nous y reviendrons…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :