La grande famille des pompiers de la mer endeuillée

Une ville qui m’est chère: les Sables d’Olonne, celle où j’ai fait mes débuts de journaliste! C’était il y a si longtemps, hélas! Le port d’attache du Vendée Globe est aujourd’hui en deuil avec la disparition de trois sauveteurs de la SNSM, partis avec quatre autres de leurs camarades bénévoles. Si ces derniers ont pu regagner le rivage à la nage, il n’en a pas été malheureusement de même pour les trois autres, qui, au péril de leur vie, étaient partis braver la tempête sur leur canot. Pour ne pas revenir. Comment ne pas s’associer à ce drame humain causé peut-être par l’imprudence d’un pêcheur qui s’était aventuré en mer et avait alerté les secours en déclenchant une fusée de détresse.

Une profonde détresse qui touche dans toute son horreur toute la grande famille des pompiers de la mer, qui, au quotidien, viennent au secours des plaisanciers et professionnels sur toutes les côtes de France. Un drame vécu, je le sais, par toute la population locale, touchée dans son cœur vendéen, comme elle l’avait été, il y a quarante ans par une matinée de violente tempête hivernale. Un souvenir professionnel qui m’avait vu couvrir le naufrage du « Petit Laurent » un bateau de pêche et la disparition de ces cinq ou six hommes d’équipage! Un souvenir ô combien marquant…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :