La bataille de Paris fait déjà rage!

Avis de forte canicule politique sur la capitale! Une campagne s’achève et une autre démarre. A peine refermée la page des élections européennes, les armées se mettent progressivement en place en vue des municipales. Et tout particulièrement à Paris où la fièvre monte dans les rangs des Marcheurs. Entre le favori du château, mais pas encore investi, Benjamin Griveaux et ses challengers, désireux d’en passer eux par une primaire. Ce que refuse catégoriquement le parti du président peu enclin à renouveler cette expérience qui s’est avérée mortifère pour les Républicains et les socialistes qui ne se sont jamais relevés de leur choix.

Que les prétendants à l’investiture ne se fassent guère d’illusion, c’est bien le chef d’Etat en personne (le vieux monde existe toujours) qui désignera le chef de file le mieux placé pour ravir le fauteuil chancelant d’Anne Hidalgo. Une élection considérée à juste titre comme la mère des batailles des municipales. Une victoire à Paris et le…pari sera considéré comme gagnant pour Emmanuel Macron et une défaite effacerait toutes les victoires possibles sur le territoire. D’où ce choix difficile alors que la cote de Benjamin Griveaux n’inspire tout de même pas la plus grande confiance dans le microcosme en dépit du très bon score des macronistes aux dernières Européennes avec 35 % des suffrages. Matérialisée par une forte poussée à l’ouest consécutive à l’écroulement de la droite et une légère baisse dans les arrondissements de l’est. La clé du match dans cette municipale bien particulière. Affaire à suivre…

Et pendant ce temps-là une bonne nouvelle: la fin de la cavale de neuf jours (un temps beaucoup trop long) du chauffard, auteur d’un accident ayant la causé la vie d’un adolescent à Lorient, interpellé dans un hôtel à une dizaine de kilomètres seulement de l’accident, et une plus mauvaise…la mise en garde à vue de l’autre icône du football français, Michel Platini, ex-président de l’UEFA et candidat à la présidence de la FIFA, abattu en vol…il y a quelques années et dont le nom revient à la une de l’actualité avec le soupçon de corruption dans l’attribution au Qatar de la prochaine coupe du monde. Une désignation curieuse pour ne pas dire plus, qui, à l’époque avait suscité de vifs commentaires. Plusieurs anciens proches de Nicolas Sarkozy dont on connait l’attachement au pays qatari, se trouvent aussi dans l’œil suspicieux de la justice…A suivre!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :