« Jeanne au secours »: ils sont devenus fous!

Le ridicule n’a jamais tué! Et encore moins en politique où l’on twitte souvent plus vite que son ombre après des « fake-news » sur les réseaux sociaux. Les dernières victimes en date n’étaient autres hier que les Le Pen, père et fille, réconciliées pour défendre leur icône préférée, Jeanne d’Arc qu’ils vénéraient ensemble chaque 1 er mai, jusqu’à leur séparation! Souvenons-nous la même année de ce divorce familial de cette supplique grotesque du patriarche habillé de sa parka rouge implorant « Jeanne au secours ». Décidément les vêtements de cette couleur ne portent pas chance à ceux qui les portent en politique…

Dans le cas présent, papa et fifille avec le cousin avocat, Gilbert Collard, se sont plantés en twittant que « leur » statue de Jeanne d’Arc avait été victime à Paris d’un lâche acte de vandalisme. Un ou plusieurs fous furieux se seraient emparés, ô sacrilège, de l’étendard de la pucelle guerrière!

« Honte à la France » avait promptement réagi la présidente du Rassemblement national avant de faire machine arrière. L’étendard disparu de cette statue datant de 1879 était tout simplement parti en réparation, victime des affres du temps!

Il ne faut décidément jamais désespérer en politique. La preuve au-delà des Pyrénées, où notre ancien Premier ministre, Manuel Valls, simple élu municipal de l’opposition après sa lourde défaite aux élections locales de Barcelone, s’est trouvé viré illico presto de son nouveau parti libéral Cuidadanos pour avoir apporté sa voix à l’élection à la maire de gauche sortante, pour éviter l’arrivée d’un édile indépendantiste catalan! Et on parle de lui comme possible ministre à Madrid! Ce qui serait une grande première inédite pour un ancien chef de gouvernement français…Elle est pas belle la politique ?

Et que dire encore de la nouvelle gaffe du président Donald Trump, qui évoquant le bras de fer, une partie d’échecs dangereuse entre son pays et l’Iran s’est aussi mélangé les fiches en se trompant d’identité dans les ayatollahs en parlant du père de la Révolution islamiste et tombeur du Shah d’Iran , Khomeiny, décédé en 1989 à la place de l’ayatollah Ali Khamenei, actuel chef du régime de l’ancien empire perse.

N’oublions pas dans notre Panthéon anecdotique la…promotion (?) d’Alexandre Benalla qui depuis peu fait un extra à la tête de la sécurité à la foire du Trône, à Vincennes, pas loin du zoo. Cela ne s’invente pas…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :