« Homard m’a tuer » ou presque et safari mortel! »

Ironie du sort, c’est dans le département d’élection de…Ségolène Royal, les Deux-Sèvres, que le ministre de la Transition écologique a appris sa convocation d’urgence à Matignon. Non pas pour y prendre le thé avec le Premier ministre mais bien pour être sommé de donner des explications sur ses frais de bouche! Les photos ravageuses de belles bouteilles de bordeaux et du roi des crustacés avec les langoustes. ne cessent depuis de passer en boucle! Un comble pour un ministre qui ne peut même pas profiter de ces mets pour cause d’incompatibilité médicale! Les fournisseur de homards de la résidence présidentielle du palais Bourbon (un nom qui sent bon le whisky) et des autres palais de la République ne sont pas prêts d’en pincer pour ces vilains « fouille-merde ». Pour reprendre une expression vulgaire largement entendue. Il ne manquait sur les clichés, bizarrement, que la mayonnaise du…moustachu de Médiapart, qui a failli bien prendre en la circonstance.

On peut s’attendre néanmoins à un « feuilletonnage » du « homard-gate » pendant une partie de l’été. Et ça n’a pas manqué en soirée avec de nouvelles révélations concernant la location d’un appartement à loyer social préférentiel, près de Nantes. En attendant d’autres salves destinées à abattre définitivement François de Rugy, qui entend bien défendre son honneur. Interrogé ce matin, le ministre, face à cette déferlante, s’est montré très offensif en s’attaquant aux « fantasmes des coupeurs de tête » et aux mensonges éhontés de Médiapart.

Le couperet de la guillotine (son épouse Séverine étant souvent elle caricaturée en Marie-Antoinette!) n’est donc pas passé très loin pour le rallié de la dernière heure du candidat Macron aux présidentielles. Mais « Jupiter » pouvait-il donner satisfaction à Médiapart (toujours poursuivi pour une ardoise de 4 millions d’euros au fisc) dans cette chasse à l’homme et lui offrir ce scalp ? Evidemment non. D’où le sauvetage de ce ministre peu aimé par sa propre majorité et surtout honni par ses anciens amis « verts ». Il lui appartiendra de rembourser ses mets prestigieux servis dans ses dîners à l’Hôtel de Lassay. Et d’éviter de rejoindre trop rapidement le cimetière des éléphants « verts ».

Autres victime d’un…safari, cette fois-ci africain: un couple de gérants d’un Super U dans le Rhône qui peut regretter amèrement d’avoir posté il y a quatre ans des photos, non pas de homards, mais bien de dépouilles d’animaux sauvages abattus lors d’une chasse légale mais non morale pour beaucoup. Ces images déplorables de trophées ont bien évidemment fait le tour des réseaux sociaux et entraîné un déchainement de haine sur internet.. D’où la décision…très courageuse du grand distributeur qui a licencié sur le champ le couple surtout stupide d’avoir posé tout sourire devant les dépouilles d’un lion, d’un hippopotame et d’un alligator! Victoire de la morale sur le droit ou lynchage en règle ? Jusqu’où ira-t-on avec la morale et la dictature du web ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :