Tout ça pour ça? Sarko et de Rugy savourent!

L’heure de la revanche a-t-elle sonné ? Toujours est-il que les anciens président de la République, Nicolas Sarkozy et ministre de la Transition écologique, François de Rugy, peuvent savourer les derniers rebondissements concernant leurs affaires respectives.

Poursuivant sa tournée « chic »des plages, Deauville, la Baule, en attendant peut-être un petit port, « Saint-Trop » situé à proximité de la résidence d’été de sa Carla bienaimée, Nicolas Sarkozy signe avec succès son livre « Passions » devant des supporters toujours aussi « fans » de leur idole. Une idole sérieusement touchée mais pas coulée si l’on en juge la tournure de l’une de ses casseroles judiciaires: le financement de sa campagne des présidentielles de 2007 par Khadafi. Qui tourne de plus en plus au…vinaigre pour son principal accusateur Médiapart. L’ancien chef de l’Etat se montre très offensif et même vindicatif. Chacun son tour. Les menteurs, selon lui, ont été démasqués et seront bien bientôt traités comme il se doit!

Quand vengeance et revanche font bon ménage! Un plat d’été assurément aussi pour François de Rugy, qui a confié qu’il « ne lâcherait rien » à la suite des fuites relatives à ses frais de bouche, jugés tous « d’ordre professionnel » devant être confirmées aujourd’hui par un premier rapport. Le second diligenté, par les services de Matignon, rendu public ce matin, a, quant à lui validé « globalement » les travaux dans la partie privée de son ancien ministère. Les « règles de la commande publique ont été respectées », écrit ce rapport qui blanchit l’ancien ministre qui entend bien riposter sur les terrains politique et médiatique. Un blanchiment, qui ,bien sûr, ne concerne pas sa faute morale concernant le règlement de ses cotisations à son ancien parti sur l’enveloppe de ses frais de député, qui, au moment des faits, n’était pas illégal mais « pas recommandé.

Il va de soi que ses accusateurs mettent en avant le côté partial de ces enquêtes en interne menées par des organismes liés au pouvoir, considérées comme sujettes à caution. En terme de partialité, beaucoup conviendront qu’elle est largement partagée! Et ce d’autant plus, pour ce qui relève des investigations de Matignon, qu’elles avaient été menées par une contrôleuse générale des armées. « Une personnalité irréprochable et qui fait autorité » se défend-on du côté du pouvoir.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :