Un crime de lèse-majesté: le « Brigitticide »

Elles n’ont rien demandé à personne, toutes ces femmes nées dans les années cinquante et soixante, où elles partageaient l’honneur, avec les Catherine, d’être les prénoms les plus populaires! Les temps ont bien changé. Même si l’on fête encore un peu dans le monde de l’entreprise les Catherinettes, avec leurs beaux chapeaux dignes de l’ancienne gardienne de la vertu de nos miss France, Geneviève de Fontenay, les Brigitte étaient passées dans l’oubli le plus total. Une descente vertigineuse à la cave jusqu’au moment où notre actuel président de la République a eu le bonne idée (enfin pas pour tout de monde) de se faire élire avec une Brigitte (prénom jugé ringard désormais) comme partenaire de double fusionnel. Quoi de plus beau qu’un tel couple à l’histoire improbable. Une bonne vingtaine d’années d’écart mais dans un sens beaucoup moins commun! Ne voyez là aucune référence au mouvement opposé au mariage pour tous. C’était déjà tendancieux et sujet à bien des railleries émanant surtout des « mâles blancs ». Encore que les femmes, n’écoutant que leur courage anonyme, se sont plu aussi, principalement dans les réseaux sociaux, à s’attaquer au physique de notre Première dame. Il ne manque pratiquement que la banane prêtée à l’ancienne gardienne des Sceaux, Christiane (autre disparue célèbre) Taubira ! Un concert lamentable qui a atteint son paroxysme il y a peu avec ce « brigitticide » diplomatique avec la sortie toute aussi ignoble du président brésilien. Il n’en fallait pas plus pour relancer cette machine infernale de la première importance comme chacun en conviendra! A quand un référendum sur la beauté de notre Brigitte nationale caricaturée à outrance ? Une caricature déjà bien lancée par les Gilets jaunes l’hiver dernier. S’attaquait-t-on à l’époque à la beauté physique de Tante Yvonne (on ose imaginer) , Claude Pompidou, Danièle Mitterrand ou Bernadette ? Elles ont heureusement échappé, elles, à l’outrance, pas vraiment virtuelle. Je passe évidemment sur le cas de l’ancien mannequin « Carla »…davantage brocardée sur ses talents de chanteuse! Il est plus que temps que notre Madone, chargée de l’Egalité entre les femmes et les hommes; Marlène, la Jobert des années Macron, qui, a priori, ne se balade à l’heure du laitier en bonne compagnie présidentielle (référence historique à l’époux d’Anne-Aymone, pas la comédienne hélas disparue!) fasse quelque chose. Histoire de lancer un nouveau Grenelle, beaucoup moins sérieux que celui engagé à partir d’aujourd’hui sur le thème gravissime du féminicide …Il devient néanmoins urgent que nos parlementaires légifèrent sur un nouveau crime: le « Brigitticide » ambiant!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :