Courage, Stéphane, avec ses finances vraiment en Bern!

Dans l’attente insoutenable du feuilleton Neymar, dont on connait aujourd’hui l’épilogue et surtout l’annonce de la candidature de Cédric Villani, l’homme à l’araignée, non pas au plafond, mais bien accrochée sur son revers, à la Foire du Trône à Paris, une info est peut-être passée un peu inaperçue. Mais elle est néanmoins capitale! L’ami du couple Macron et défenseur des chefs d’œuvre en péril (n’y voyez là aucune allusion perfide) traverse des moments difficiles avec ses comptes en banque. Il vient en effet de reconnaître humblement dans la presse « spécialisée » être au bord de la ruine. Un…comble pour ce défenseur émérite des belles pierres. Celles de son petit château dans le Perche (acheté au prix d’un beau studio parisien) qu’il a acquis pour le restaurer et le sauver de la ruine lui coûte en effet très cher. Trop cher en dépit de toutes les rentrées de ses multiples activités télé et radio. Il n’y a pas que son petit cœur qui saigne en la circonstance. Un cœur de bénévole pour ses missions de Monsieur Patrimoine auprès du chef d’Etat. Ni notes de frais, ni le moindre avantage pécunier.Ce qui est tout à son honneur, en la circonstance. La présence de Brigitte, de temps à autre, lors de ses visites, suffit à son bonheur…

On peut néanmoins parier sur le fait grâce à la FDJ que ses amis maires des villages préférés des Français sauront, dans le pire des cas, lui faire une petite place bien méritée dans les joyaux patrimoniaux de leurs villages. Le dernier en date, Saint-Vaast-la-Hougue, dans le Cotentin, rouvrira bien la tour Vauban, face à l’île de Tatihou, autre vestige local et ses parcs à huîtres. Un exil modeste à l’image du personnage pourtant habitué aux palais royaux. Et notamment celui de Buckingham. Economie oblige avec le futur Brexit (l’Arlésienne version british) Elizabeth lui louera bien une petite chambre de bonne! « My god », ce serait tout de même plus sympa comme décor que le 10 Downing Street de « Bojo », un ancien journaliste, certes, mais vulgaire roturier au bail qui plus est beaucoup plus précaire!

A moins bien sûr que la Française des Jeux ne lui renvoie à juste titre l’ascenseur, en sortant un nouveau jeu de grattage « sauvons non pas Willy, mais Stéphane ». Plus fourmi que cigale, notre star cathodique le « vaut bien ». A quand une petite pub avec la maison L’Oréal ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :