L’Eglise appelle à battre le pavé dans la rue…De quoi y perdre son latin!

« De quoi je me mêle », s’ingurgent bon nombre de drôles de paroissiens. La séparation de l’Eglise et de l’Etat, vieille de plus d’un siècle de « gueguerre » de religion et de laïcité, fait toujours parler. Surtout en cette fraîche actualité où le porte-parole de l’Episcopat français, vient de faire une sortie de messe tonitruante en appelant « les « citoyens inquiets » à se joindre à la « Manif pour tous » dans la rue, le 6 octobre prochain, pour manifester contre le projet de loi satanique sur la bioéthique prévoyant, en autres, l’extension de la PMA aux couples d’homosexuelles et femmes seules.

Cet appel officiel de l’Eglise catholique fait évidemment polémique et pas seulement autour des autels et bénitiers. Avec ou sans grenouilles. De quoi raviver bien des rancoeurs et divisions entre ceux qui voient au travers de cette loi le paradis ou presque et d’autres le pire des enfers. Et damnation!

Comme quoi aussi cette fracture sociétale entre une Eglise rétrograde et réfractaire à toute avancée et les tenants d’une vision plus moderne, est loin de se refermer.. On notera d’ailleurs, avec une totale mauvaise foi, qu’on assiste à une véritable schizophrénie chez certains, qui, en même temps, condamnent, non sans raison objective, cet appel et applaudissent des deux mains les propos du pape François soutenant les migrants! Et les mêmes, très probablement, qui se plaisent à inviter la Sainte Eglise catholique à s’occuper en priorité de ce qui se passe en son sein, « préoccupée qu’elle devrait être avec ses histoires de pédophilie au sein du clergé et du mariage des prêtres ». Plutôt que d’appeler ses ouialles à battre le pavé en mauvaise compagnie! Sauf que l’Episcopat, semble vouloir, après ce début de vive polémique, rétropédaler, en évoquant une mauvaise interprétation. Comment se fait-il que les impénétrables voix du seigneur soient sujettes à interprétation erronée de son sermon! De quoi vraiment y perdre son latin…symbole ô combien clivant des traditionnalistes…

Beaucoup plus réjouissant ce carnet mondain qui touche la famille Le Pen qui devrait voir devant Monsieur le curé…l’arrivée prochaine du chouchou de Marine, son jeune soldat vainqueur des Européennes, Jordan Bardella, qui a fêté ses 24 printemps au bras de l’une de ses nièces. N’allez pas croire pour autant que le jeune loup aux dents longues se soit mis en ménage avec Marion, mais bien avec une autre petite-fille du patriarche, Jean-Marie, prénommée Nolween (pas Leroy, la chanteuse). Voilà une pièce rapportée, Jordan, qui devrait faire bon genre au sein du clan, qui vient de perdre hélas!une autre de ses pièces rapportées, Louis Alliot qui a annoncé sa séparation avec Marine, après dix ans de vie commune. De profondis…Amen! Les divorces se ramassent à la pelle chez les Le Pen, toutes générations confondues. Une nouvelle version du « Mariage pour tous » mais au compagnonnage multiple!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :