Libres et à l’attaque mais pas forcément d’attaque…comme l’aérien!

Si le raz-de-marée électoral des Républicains fait aujourd’hui plutôt domaine de la grande utopie, deux de ses anciennes cartes maîtresses réfugiées dans leur donjon féodal des deux des principales régions de France, l’Ile et les Hauts de France, tentent, tant bien que mal, d’exister en vue d’un challenge de plus grande hauteur, la présidence de la République. Du lourd, du très lourd, voire du beaucoup trop lourd pour ces deux « cadets » gaullistes, Valérie Pécresse et Xavier Bertrand, totalement libres de leurs mouvements , ne cachent pas leur ambition future. Notamment le second, qui invité de l’émission politique de France 2, est sorti de son duché de… Flandres, d’Artois et de Picardie,, pour revendiquer son droit de penser aux présidentielles. « Il ne suffit pas d’y penser. Il faut surtout savoir si l’on peut être un bon président et avoir une bonne équipe ». En attendant un grand ralliement à son panache ch’ti, l’ancien ministre, macron compatible dans un premier temps de très courte durée, n’a pas réalisé des prouesses au niveau de l’audimat pour sa rentrée politique. Ce magazine animé par Léa Salomé et Thomas Sotto, n’a attiré que 1,2 million de téléspectateurs. Le plus bas niveau historique pour cette émission…en mal d’audience et probablement en danger. Verra-t-elle 2022 ?

La traversée de la baie de Somme s’annonce longue avec des sables pas très mouvants pour Xavier Bertrand!

Son ex-collègue du gouvernement Sarkozy, si elle n’a pas officiellement annoncé son « désir d’avenir », comme la Ségolène, avance elle ses pions au niveau de sa région, avec son mouvement « Libre ». Un pied dedans, un pied dehors, de son parti d’origine, Valérie Pécresse, saute précisément à…pieds joins dans la récupération, comme peut laisser à le croire le vœu adopté par la Région francilienne demandant au gouvernement que « le féminicide soit officiellement reconnu dans le code pénal » expliquant au passage: « pour certains cela peut paraître un gadget, mais au fond cela ne l’est nullement. C’est une question de conscience ». Une question aussi peut-être de posture politicienne et de récupération ?

En attendant la planète en danger s’apprête à connaitre son opération de récupération de « naufragés » le plus important depuis la Seconde guerre mondiale avec le rapatriement de quelques 600.000 victimes (dont 10.000 ressortissants français) de la faillite sans délai du plus grand voyagiste du monde (plus d’un siècle et demi d’existence pour le britannique Thomas Cook. Victime à la fois de mauvais choix gestionnaires et la crainte des conséquences du Brexit. Vraiment aussi un sale temps pour nos deux compagnies aériennes spécialisées dans le low-cost qui ont vraiment un « coup dans l’aile » au grand désespoir de leurs milliers de salariés eux aussi perdus dans ce naufrage industriel!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :