Le pouvoir, en passe de battre en retraite ? Et le …por(c) du voile, ca se mange jusqu’à l’indigestion!

Les cheminots, contrairement à leurs trains, ne sont jamais en retard. Surtout lorsque la grève intervient le jour du départ des vacances scolaires. Une simple coïncidence bien sûr. Et sans préavis, tout aussi évidemment puisqu’il s’agit non pas d’une grève surprise, selon la CGT, mais d’un droit de retrait, consécutif à un accident ferroviaire survenu mercredi dans les Ardennes. Une collision entre un train et un poids lourd avec au final une dizaine de blessés. Cette paralysie d’une partie des réseaux nationaux et francilien, jugée admissible dans la forme par le secrétaire d’Etat aux Transports, et bien concrète pour les usagers notamment en Normandie, n’est probablement qu’un amuse gueule, si l’on peut dire, d’une grande grève nationale et illimitée notamment dans les transports. prévue à partir du 5 décembre. Une date historique marquant le démarrage des grands mouvements de 1995! Même droit dans ses bottes, Alain Juppé, le mentor de l’actuel Premier ministre, Edouard Philippe, avait dû reculer avec sa réforme des régimes spéciaux. Entre autres.

Un décembre noir, après le jaune de l’année dernière ? Il est permis de le redouter pour la bonne marche du pays. Un pays gangréné par le pouvoir de la rue qui, de génération en génération, pousse les gouvernements de tous bords politiques à battre en rase campagne réformiste. C’est ce que l’on peut craindre avec ce gouvernement confronté comme bien d’autres à la dictature de la rue le poussant à se hâter…lentement! Ce qui pourrait être le cas avec précisément un possible plan B annoncé sur la réforme de ladite retraite. Repoussée aux calendres grecques et limitée aux seuls rentrants dans la vie professionnelle? En déplacement dans le Jura, Edouard Philippe devant un parterre de parents d’élèves a nié tout changement de cap et tenté de déminer ce sujet explosif. Et tenu aussi à régler son compte à la rumeur persistante d’une reculade en rase campagne. « Nous avons le temps de discuter de la réforme des retraites » a-t-il insisté.

Si imparfaite qu’elle puisse être, cette réforme mérite d’être…mise enfin sur les rails! Bien déficients aujourd’hui de par une volonté syndicale toujours en retard d’une (r)évolution! pourtant nécessaire.

Et pendant ce temps là, le por(c) du voile se mange toujours sans…faim, si ne n’est dans les médias, gourmands de prolonger jusqu’à l’indigestion un débat qui n’est en rien prioritaire et qui na pas pour but que de fracturer encore un peu plus un pays déjà bien malade!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :