Vraiment hallucinant de bêtise!

Un risque souhaitons-le cette fois-ci calculé! Le président Macron aime jouer à la roulette russe avec ses choix de désignation pour le poste de commissaire européen. Sa dernière candidate, Sylvie Goulard, recalée sèchement, Emmanuel Macron a porté son choix sur Thierry Breton. Un vrai poids lourd de l’entreprise France à la tête d’Atos, un géant du numérique avec ses 122. 000 salariés et une expansion économique de belle envergure et aussi son expérience politique indéniable. Il n’a pas en effet laissé que des mauvais souvenirs à la tête du ministère de l’Economie et des Finances sous l’ère Chirac, où il a piloté en fin de quinquennat avec Dominique de Villepin, la privatisation des autoroutes. Et encore moins à la présidence de Thomson et surtout France-Télécom dont il a contribué au redressement.

Sauf que…Thierry Breton, un professionnel des allers et retours entre le privé et le public (ce qui est plutôt une belle preuve de sacrifice financier), le 12 e patron français le plus payé, pourrait néanmoins être gêné aux entournures au niveau d’un possible conflit d’intérêt puisque le numérique fait partie de son futur portefeuille trop bien garni de compétences. Et ce dans la mesure où l’entreprise dont il est toujours actionnaire et qu’il va lâcher a bénéficié de larges subventions européennes. D’où une suspicion future possible et les poux que l’on pourrait lui chercher dans sa tête très bien faite.

Vraiment dommage surtout que Michel Barnier présentait une expérience sans égal mais s’était un peu brûlé les ailes en soutenant, entre autres, la liste du candidat républicain aux Européennes. Ce qui n’avait pas été du goût du chef de l’ Etat.

Ce qui l’est encore davantage, c’est la bêtise crasse d’un document confidentiel de la chancellerie sorti par le « volatile du mercredi » le Canard enchaîné qui concernerait des suppressions de postes de juges d’instruction « oisifs » d’une trentaine de juridictions qui seraient alors répartis vers d’autres tribunaux. Et ce en fonction des résultats électoraux de mars prochain des candidats LaREM aux municipales. En résumé des arguments dignes de la vieille politique que l’on croyait définitivement abandonnée. Et une belle nouvelle preuve de l’indépendance de la justice dont tous les gouvernements se glorifient depuis des décennies. Même s’il y a eu des améliorations conséquentes et indéniables depuis quelques années.

Hallucinante de bêtise aussi et surtout l’overdose liée au traitement médiatique du port du voile. Les débats de télévision, notamment, ne cessent depuis deux semaines que remettre des pièces dans la machine de la haine. Abjecte et contreproductive.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :