Un climat pestilentiel!

Pas vraiment présidentiel mais plutôt pestilentiel le climat social et politique. Un contexte délétère qui a probablement « travaillé » un octogénaire, le poussant à commettre un acte irréparable. Celui de tenter de mettre le feu à la porte de la mosquée de Bayonne avant de tirer sur deux musulmans de l’édifice religieux et les blesser grièvement. Le fruit nauséabond d’un acte déterminé d’ancien militant de l’extrême-droite et candidat en 2015 du Front national aux élections départementales. Mais depuis exclu s’est empressé à préciser Marine Le Pen, la première à dégainer. Un parti gêné aux entournures après ce dramatique épisode de démence (pas seulement sénile) d’un ancien militaire et fonctionnaire de l’Education nationale connu pour ses propos de fou-furieux d’anti musulman primaire.

Le climat ambiant avec ces diatribes sur le port du voile, premier sujet de discussion depuis deux semaines, a selon toute vraisemblance aidé cet homme de 84 ans à passer à l’acte.

L’attitude de nombre de politiques pas seulement issus du Rassemblement national n’est-t-elle pas irresponsable ? Que penser en effet des sénateurs républicains dans leur tentative pourtant vouée à l’échec de modifier la loi sur le port du voile ? Des pompiers pyromanes ?

A l’instar de plusieurs de leurs collègues de l’Assemblée nationale évidemment prompts à remettre des pièces dans la machine en clouant au pilori l’attitude du chef de l’Etat et du gouvernement.

Il s’en est même trouvé un, un député de la Manche, pourtant pas un fou furieux sectaire, pour accuser le chef de l’Etat de complicité. Rien de moins.

Le tout alimenté par des médias coupables d’ajouter de l’huile sur le feu en mettant la focale sur cette hystérie devenue collective.

Il paraît si loin le temps des attentats meurtrier de 2015 où le peuple français s’était montré d’une grande sagesse en dépit de la multiplication des drames en ne stigmatisant pas la communauté musulmane.

D’où ce climat proche d’une guerre de religion attisée aussi et ce n’est pas là un moindre des paradoxes par des excès de victimisation toute aussi insupportable dans un pays laïc. Jusqu’à quand ?

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :