Coups bas et scènes de règlements de comptes dans la ville festival du cinéma romantique, Cabourg!

Cabourg: élégante station balnéaire située pas très loin de Deauville. Sa plage, son casino, sa promenade en front de mer, son hippodrome, son festival de cinéma romantique qui attire tous les ans nombre de stars du grand écran.

Sans oublier, bien sûr, l’ancien maire, Bruno Coquatrix, l’homme de l’Olympia, qui fit beaucoup pour le renommée et la reconquête médiatique de cette localité endormie pendant des décennies.

L’un de ses successeurs, Tristan Duval, un chef d’entreprise lui aussi producteur de spectacles, fait aussi parler de lui. Mais pas vraiment de la meilleure des façons en multipliant des articles de presse peu flatteurs.

De circonstance en cette actualité marquée samedi par une marche très suivie par des femmes en colère contre les féminicides (voir notre précédent article paru ce jour). L’édile local que l’on dit avoir le bras long en a fait visiblement usage pour frapper à plusieurs reprises sa compagne d’alors, Solène. Cette dernière a osé porté plainte et en signe de représaille mordre son ex-conjoint. Et cette dernière a écopé d’une amende de 1500 euros. Elle a bien évidemment fait appel de son jugement pour violence conjugale, comme son ex l’avait fait précédemment après des coups portés à sa femme en pleine rue! Des règlements de comptes qui avaient fait désordre dans cette bourgeoise petite ville normande. Et qui selon toute vraisemblance vont encore alimenter les conversations musclées en ville d’ici au mois de mars prochain.

Le premier magistrat qui ne manque pas d’allonge va effectivement remettre en jeu son mandat. Avec un handicap certain!

Pas sûr que la gente féminine locale lui apporte en nombre ses suffrages. Et on la comprend! Ca fait chic et choc dans une profession de foi que de présenter un tel profil. En attendant celui de son ancien amour avait été sérieusement tuméfié. Heureusement encore que ces scènes de ménage-enfin celles-là-avaient pu être visibles par des témoins. L’homme de spectacles aime visiblement les combats de rue. Pas très glorieux tout ça. On préférera toujours le verdict populaire des urnes à la pratique des coup bas. Surtout dans une ville romantique comme Cabourg! Qu’il me soit permis d’avoir une pensée personnelle pour une amie alsacienne, qui sans avoir subi des outrages strictement physiques, en subit bien d’autres avec ses deux enfants dans une séparation toute aussi « musclée ». Les pervers narcissiques laissent des traces toutes aussi violentes Hélas!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :