Municipales à Evreux: les retrouvailles contrastées avec Jean-Louis Debré!

A la bonne page! La venue à Evreux de son ancien maire, Jean-Louis Debré, n’est pas vraiment passée inaperçue dimanche, à l’occasion d’un salon du livre.

Un véritable retour aussi aux sources pour celui qui,en raison de sa dernière fonction de président du Conseil constitutionnel était obligé à un devoir de réserve. Ce qui n’est plus le cas depuis son départ.

Aussi , JLD, a-t-il donné un petit coup de main non feint à l’actuel magistrat de la cité qu’il lança en politique comme adjoint en 2001.

Guy Lefrand ne s’est pas fait prier, entre autres, pour arpenter avec son ancien mentor le marché incontournable de la Madeleine, comme au bon vieux temps de sa campagne puis de sa mandature. Cela ne peut pas faire de mal dans la dernière ligne droite des municipales!

La Madeleine, lieu de tant de souvenirs, heureux et plus malheureux (en premier lieu les violentes émeutes) avec également un passage à table avec un face à face croustillant avec ses opposants du début des années 2000!

En l’occurrence Driss Ettazaoui, actuel adjoint MoDEM et « Papy » Baki, l’ancien président de l’AJM, dont les confrontations musclées avec JLD au cours de son mandat pimentèrent les débats sur les hauteurs d’Evreux.

De quoi se remémorer peut-être de sacrées passes d’armes. Un livre dont les pages ont été depuis longtemps refermées. On ne pourra pas, entre parenthèses, reprocher à Driss Ettazaoui de ne pas mouiller la chemise pour défendre les couleurs de la « Dream » Lefrand en vue des municipales. Omniprésent à la fois sur le terrain et dans les réseaux sociaux. Comme son ancien camarade du conseil municipal, Ludovic Bourrelier, estampillé LaREM-Agir, pressenti pour la présidence de l’agglo en cas de victoire. Ce dernier n’a pas manqué non plus de s’afficher (seulement en photo) avec la « statue du commandeur » qui a retrouvé nombre de ses amis et « vieux militants » toujours fidèles dans une ville qui lui est restée très chère.

Pas sûr que ces retrouvailles aient été aussi chaleureuses qu’avec Guy Lefrand. si l’on feuillette, toujours et encore, le livre d’histoire locale. On ne peut pas dire en effet que Jean-Louis Debré portait une grande estime à l’ancien proche collaborateur de Jean-Pierre Nicolas! Une histoire ancienne sur laquelle l’ancien maire d’Evreux ne s’est jamais penché pour noircir des pages, qui elles aussi, mériteraient d’être contées! Il n’est pas trop tard…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :