Municipales: au secours, des revenants!

Si le chef de l’Etat n’a toujours pas sifflé la fin de la partie dans l’attente de faire rentrer un remplaçant pour cause de claquage d’un de ses joueurs clés pour la poursuite de la compétition, le banc de touche ne s’annonce tout de même pas des plus fournis. C’est d’autant plus dommage que l’on jouera selon toute probabilité de très longues prolongations et même au-delà, des tirs au but. De nouveaux cartons jaunes et rouges devraient encore être sortis. Des couleurs automnales et bientôt hivernales avec aujourd’hui un petit supplément d’orange dans les rues constitués avec les troupes de Laurent Berger. A la fois dans l’unisson mais en retrait au niveau des cortèges,de leurs camarades syndiqués, les durs des durs des bataillons de cheminots, gaziers, électriciens, enseignants toujours en première ligne, par centaines de milliers pour abattre non seulement la réforme des retraites mais aussi et surtout le gouvernement. Un bel arc-en-ciel pour une même cible! Sans oublier une grande…revenante dans le cortège parisien, « la dame des 35 heures », Martine Aubry, plus rajeunie que jamais!

Et pendant ce temps-là, un autre célèbre retraité de la politique, lui aussi banni pendant plus de 24 ans, refait surface à Grenoble, la seule grande ville « verte ». Un ancien maire condamné à une peine de prison de cinq ans pour cause de corruption. Alain Carignon, 70 ans, le retour, à quelques semaines du scrutin après deux désistements opportuns de deux membres de la liste de droite dont il faisait partie en 2014. Un retour toni…truant pour l’ancien ministre d’Edouard Balladur, présent sur la ligne de départ en mars prochain à la tête d’une liste estampillée société civile avec le soutien tacite des Républicains dont il est toujours le secrétaire départemental en Isère!

Au fait avons-nous beaucoup entendu les élites républicaines manifester avec véhémence contre Jean-Paul Delevoye (de garage) leur ancien compagnon d’une trentaine d’années, chiraquien pur jus , candidat à la présidence du RPR mais défait par Michèle Alliot-Marie mais dont le principal crime aura été de rejoindre, parmi les premiers, Emmanuel Macron! C’est vrai aussi que le parti dirigé par un autre ancien chiraquien et sarkoziste, Christian Jacob, n’a pas trop de chance avec ses glorieux aînés tels que Patrick Balkany, hospitalisé depuis peu.

Un petit mot également pour nous féliciter (une blague bien sûr) et nous réjouir du possible retour à la politique de la toujours « très jeune et mignonne », l’inoubliable ministre de l’Education nationale de François Hollande, Najat Vallaud-Belkacem. L’ancienne compagnonne de Gérard Collomb prépare son come-back. Elle va en effet quitter prochainement l’institut de sondage Ipsos (une beau parachutage post électoral après son échec aux législatives à Lyon) pour s’exprimer plus librement. La benjamine du quinquennat « normal », le béret vissé sur une tête bien faite, avait pointé le bout de son joli nez lors d’une manifestation en novembre dernier pour dire non aux violences sexistes. Une noble cause, celle-là…

Plus anecdotique mais tellement significative aussi: le retour sur scène de l’ancien maire de la Faute-sur-mer en Vendée, René Marattier, condamné dans l’un de ses procès à une peine d’emprisonnement de quatre ans ferme, dont la commune avait payé un lourd tribut ( 26 morts) lors de de tempête Zynthia de février 2010, qui battu aux municipales en 2014, entend bien se représenter en mars…Fermez le ban désastreux du non- oubli!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :