Carlos Ghosn sur son 31 vous présente sa nouvelle…Renault Evasion! Et bientôt président du Liban ?

Saké Carlos. Il a préféré anticiper de quelques heures le début du mercato hivernal de football pour être transféré dans un pays qui n’est pas le plus réputé pour ses clubs de football! Le Liban, une terre promise (à défaut d’être natale puisque né au Brésil) rejointe non pas dissimulé dans un coffre de voiture Nissan mais bien à bord d’un jet privé, via la Turquie. Ca fait tout de même plus classe et c’est aussi plus facile pour effectuer des milliers de kilomètres en devenant le migrant sans papier le plus célèbre. Presque plus fort qu’un autre illustre fuyard, Xavier Dupont de Ligonnes, soit-disant en exode touristique en Ecosse. Mais tout de même avec une grosse différence, c’est que dans le cas présent, il s’agit bien de la bonne personne: Carlos Ghosn. Nous connaissons la vraie raison de cette fuite de Varennes cette fois-ci réussie dans son carrosse des airs. Il voulait goûter à ses chers plats libanais pour son réveillon du nouvel an. Ras le bol de riz japonais. Indigeste à l’image de la justice nippone. Cela faisait presque un an que notre ancien numéro un de Renault-Nissan, une sorte de sosie de Mister Bean, était retenu contre son gré dans l’empire du Soleil levant. Finie l’assignation à résidence. Bonjour le pays pour une évasion rocambolesque. Un vrai conte de Noël sans tapis volant. Il en avait simplement marre selon ses propos de cette « injustice et de cette persécution politique ». Pour un voyage Tokyo-Beyrouth sans retour, car il est plus que probable que cette fuite à l’anglaise ne se concluera pas par un retour sur sa grande île asiatique. Chapeau bas à ses « ravisseurs » qui ont vu leur « assigné à résidence » le plus célèbre prendre la poudre d’escampette. A leur barbe. Dans une autre époque, ils se seraient fait immédiatement hara-kiri. Reste à déterminer les circonstances de cet envol magique qui au final ne déplairera pas tant que ça à la justice et aux autorités japonaises et aux nouveaux dirigeants du groupe automobile.

Honni au Japon, Carlos Ghosn, est en situation de passer pour un héros au Liban, pays en plein chaos politique. Et s’il se présentait à des élections présidentielles futures ? Le métier de président il connait! Ca aurait de la gueule de futures rencontres bilatérales avec le Premier ministre japonais et le président français!

En attendant il a eu l’élégance et la courtoisie de ne pas polluer les vœux de notre président dont on attend tellement, ce soir, en ouverture de notre soirée de fêtes. Ou pas. Avec un probable chaud et froid bien dans sa nature du en même temps. Une petite dose à la fois d’apaisement et de fermeté. Bien éloignée du « Grand soir ». Bon appétit et surtout meilleurs vœux à tous et à toutes. Et que 2020 vous apporte le meilleur à défaut d’un hyopthètique…vin sur 20 à boire bien sûr avec modération!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :