La démocratie en réel danger pour une tyrannie de la minorité!

Si la situation n’est pas encore été désespérée, elle n’en demeure pas moins très inquiétante. Les actes d’intrusions violentes se multiplient depuis quelques jours alors que les grévistes et manifestations décroissent fortement en nombre. Mais pas vraiment au niveau des coups d’éclat de ces adversaires résolus de la démocratie qui ne croient qu’en la force de la rue.

Comment en effet accepter cette radicalisation sans réagir depuis quelques jours avec nombre de vœux annulés dans les mairies, permanences d’élus, parlementaires et candidats aux municipales, livrées à des saccages et souillures pour cause d’hostilité à la réforme sur la retraite. Quel triste aveu d’échec à partager entre le gouvernement et ses opposants.

On en veut pour preuve notamment aujourd’hui ce midi avec l’envahissement par une coordination des cheminots et agents de la RATP de la Confédération parisienne de la CFDT, par la CGT et Sud-Rail (qui nient la moindre violence mais une invasion strictement symbolique)) une opération coup de poing au sens propre avec des violences physiques et verbales à l’encontre des personnels de la centrale syndicale de Laurent Berger qui dit-il « ne se laissera pas intimider » per cette succession d’insultes souvent personnelles. Les graves incidents ne cessent de se propager comme aussi au Louvre, qui, dans l’urgence, a dû être fermé pour cause là aussi d’intrusion intolérable avec pour principales victimes les visiteurs qui avaient pris leur billets depuis des semaines, voire des mois.

Dans la même journée, une émission de radio-télé « Les grande gueules » sur BFM-RMC, où évolue régulièrement un syndicaliste de Sud-rail, décentralisée dans la ville chère d’une autre « grande gueule » Raymond Ménard, à Béziers (une simple coïncidence ?) aura été elle aussi réduite au silence par l’intervention de manifestants ayant débranché le car-régie! Lorsqu’on commence par la force à faire taire le juste débat démocratique…

Plus grave pour notre économie: combien de centaines de millions perdus également depuis un mois par les commerces, musées, salles de spectacles parisiens, sans oublier le milliard abandonné déjà par la SNCF et la RATP, qui sortiront complètement exangues à l’issue du conflit. Les tenants de la révolution se tirent vraiment une balle dans chaque pied.

Les hommes et les femmes en noir, les avocats, ne sont pas les derniers à se complaire dans l’exagération (même s’ils ont le droit de défendre eux-aussi leurs droits légitimes) en multipliant les coups d’éclat médiatiques pour voir braqués sur eux micros et caméras à travers des jets de robe, occupations des tribunaux, minutes de silence. Pas sûr au final que ces effets spectaculaires de manches leur seront profitables. En interprétant également sur la place publique des chorégraphie sans tutu mais avec des ballons noirs. Il ne suffit pas non plus d’accrocher leurs robes et des bonnets phrygiens aux grilles du château de Versailles pour réussir leur révolution. Les « bourreaux » ne sont pas encore prêts d’obtenir la tête du monarque de l’Elysée, prénommé Emmanuel et non pas Louis! Et Macron pas davantage Capet! Combien de temps va encore durer ce mauvais cinéma ? En robe ou pas avec des piètres acteurs sinon dans le premier rôle de semeurs de désordre et tueurs des libertés jusqu’à l’intolérable. La tyrannie d’une vraie minorité qui dicte sa loi. Jusqu’à quand aussi les enquêtes d’opinion laisseront-t-elles à penser que la France, majoritairement, est toujours favorable à cette réforme et tous ses excès. Ce sentiment soi-disant d’impunité ne peut qu’encourager les derniers gros bataillons à poursuivre leurs coupables méfaits mortifères pour nombre de nos libertés! Le slogan cher aux Gilets jaunes « on est là, on est là » commence sérieusement à être rayé…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :