"C'est pas Versailles ici!"…et quels excès à caractère pornographique!

« C’est pas Versailles ici ». Ce slogan publicitaire est revenu régulièrement en boucle ces derniers jours. Avec nombre de…raccourcis (c’est la cas de la dire) et rappels historiques au goût parfois très douteux et ignobles. On aura jamais autant parlé cette année de la journée anniversaire du dernier vrai roi de France, Louis XVI, pour en faire un parallèle avec notre « monarque » actuel, Emmanuel Macron, qui comme tous les ans à pareille époque recevait, avant le sommet de Davos, ceux qui comptent dans le monde de l’économie mondiale au château de Versailles. Un président tellement honni par certains que les mêmes réclament sa tête. Au sens propre. C’est effectivement d’une folle drôlerie pour les nouveaux Robespierre et Danton de notre époque. Au nombre desquels figure une « sans culotte » bien culotée, en la personne d’une…avocate de l’accusation, employée modèle du groupe Bolloré (Canal+), Raquel Garrido, compagne d’un député insoumis et proche du nouveau Fouquier-Tinville, Jean-Luc Mélenchon, qui a très vite retiré son tweet où elle appelait aussi au…décollement de la tête du chef de l’Etat. « C’était juste une plaisanterie, un symbole qu’il ne fallait pas prendre au pied de la lettre » essayait-elle de justifier son forfait accompli. Peut-être pas au pied de la lettre mais de l’échafaud ? Un symbole repris comme bien d’autres, comme toutes ces coupures d’électricité illégales, ces blocages et intrusions de voyous pour l’exemple! Des coups de force de l’impuissance syndicale à faire céder le pouvoir, destinés à détruire à petits ou grands feux notre économie.

Et pendant ce temps-là, de l’autre côté de l’échiquier politique, sur le site « Atlantico », plutôt marqué à droite dont on voit très régulièrement son « boss » sur les plateaux de débats sur les chaînes en continu, un écrivain habitué des colonnes de ce journal de la toile, se payait aussi la tête de la ministre, Marlène Schiappa, en la traitant dans un sur-titre (lui aussi effacé rapidement après le tintamarre provoqué),de « Reine des salopes ». Reine des neiges, peut-être, mais reine des…s! De mieux en mieux dans l’outrance verbale et écrite. Je vous passe les commentaires des accusateurs publics. Un torrent de haine à l’égard d’une…ministre dont je ne suis pas vraiment un adorateur zélé, loin s’en faut, coupable d’avoir été l’auteur il y a sept ans, de deux livres soit disant à caractère « érotico-rigolo », voire même pornographiques pour certains, dont l’un sous un pseudo, Marie Minelli (le nom de sa marque de chaussures préférée sans nu (l) doute. Et un autre « Oser l’amour des rondes » où elle recueille les témoignages de femmes plutôt rondes sur leur relation au sexe avec des hommes qui aiment précisément ces rondeurs. Evidemment un régime autrement plus sulfureux que celui bien-pensant des cinq fruits-cinq légumes par jour. Craignant peut-être nouveau procès en sorcellerie, le gouvernement a préféré changer le sigle des Maisons France Service (dont une antenne vient d’être inaugurée à Evreux) car prononcé à haute voix MFS pouvait prêter à confusion au dessous de la ceinture. MFS où un slogan cher à la grande amie de Macron, non pas son épouse, mais bien Brigitte Bardot, dans l’une de ses répliques célèbres dans l’un de ses films: « tu les aimes mes fesses ». Quel « Mépris »…pour « Les choses de la vie »de Claude…Sautet!

En tout cas, la France, rondeurs ou pas, ne tourne pas très rond depuis des mois… Encore un petit dernier pour la route: que penser de le censure démultipliée dans les universités et notamment à Sciences-Po et aussi de « ce symbole » ravageur, encore un, du piétinement obligé de livres par des élèves, à Agen, après que des enseignants hostiles à la nouvelle réforme du bac, aient balancé au sol des ouvrages. Il y a vraiment des pruneaux (tout aussi symboliques) qui se perdent! Comme à Clichy-sous-Bois, qui n’a rien d’un Versailles, dont l’institut pour l’emploi destiné aux « grands décrocheurs » fondé au mois de septembre dernier par l’épouse du chef de l’Etat, a été victime, cette même journée du 21 janvier d’un cambriolage et de vandalisme. Encore un symbole. Et des victimes collatérales, les premières touchées par ce délire de violence symbolique!

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :