Une politique au poil: ça miaule à l’Elysée!

Pas rancunier notre président de la République que de se recueillir, parcours obligé de sa visite à Jérusalem, devant le célèbre Mur des lamentations après au passage une petite altercation avec les policiers israéliens. Un remake qui comme souvent est moins réussi que le premier film en référence au coup de sang chiraquien il y a 24 ans. Mais qui ne mérite pas, une fois encore, ce torrent de critiques ridicules sur l’accent choisi par le chef de l’Etat. On en est là en France de comparer le différentiel entre l’anglais parfaitement maîtrisé par l’intéressé d’ordinaire et celui employé pour la circonstance. Comme si à Paris et dans son propre pays, il n’avait pas suffisamment de hautes murailles de lamentations et d’incompréhensions devant lui et son gouvernement. Le maçon a de l’ouvrage pour colmater les brèches.

En attendant, une petite musique, qui, comme chacun sait, adoucit les mœurs, semble vouloir sortir des murs de l’Elysée où, à l’issue du récent séminaire gouvernemental, le ministre de l’Agriculture (pour combien de temps encore s’il persiste à se présenter à Biarritz ?) Didier Guillaume, a mis sur ou sous la table un nouveau sujet de première importance: le bien-être animal. Ce qui est assez drôle pour un fan de corrida surpris il y a quelques mois dans les tribunes d’une arène avec l’une de ses collègues.

La petite histoire ne dit pas s’il était venu avec des sacs de croquettes! Nos animaux à quatre pattes pourraient en effet être caressés dans le bon sens du poil. Enfin plutôt leurs maîtres à l’approche des élections municipales. Qui eux votent. Et en plus cette sollicitude pourrait faire tellement plaisir à Brigitte Bardot. Il est à noter que l’un des ministres et non le moindre, l’ancien maire de Tourcoing, Gérald Darmanin, était probablement le seul premier magistrat à compter dans sa municipalité un adjoint chargé de la condition animale. Il n’a pas échappé à l’exécutif que le Parti animaliste avait obtenu 2,2 % des voix…de son maitre, aux Européennes. Plus du double de suffrages que l’ancien… »toutou » à son ancienne « mémère » Florian Philippot. Comme quoi un chien ou chat en tête d’affiche peut rapporter très gros. Et ce n’est pas son ancienne patronne, Marine Le Pen, qui critiquera cette volonté d’améliorer la condition animale. Encore qu’elle en serait bien capable, Marine, si fière de sa chatte, ne serait-ce que pour faire aboyer et miauler le président, qui comme ses prédécesseurs, balade son chien de bonne compagnie dans le parc de l’Elysée! On est jamais trahi par son ami à quatre pattes. Ne le répétez surtout pas à votre perroquet. Il pourrait être vexé…d’autant plus qu’il pourrait vous voler dans les plumes. Contrairement à tous nos amis à poils.

Un préfet de notre République, représentant de l’Etat dans le département de Loire-Atlantique (ce qui n’est pas rien) est sorti lui aussi de sa réserve ou de son bel enclos comme « Sego » (ça devient une mauvaise habitude cette langue bien pendue!) en critiquant la politique gouvernementale sur la PMA, lors de ses vœux. Plutôt gonflé l’homme à la casquette. Rappelé au sifflet par son ministre de tutelle, Christophe Castaner, l’intéressé pourrait abandonner très vite les bords de la Loire et surtout les ors de sa résidence préfectorale pour une…niche beaucoup moins « Royal canin » » qu’il aurait déjà pu rejoindre après le dramatique accident de la fête de la musique de Nantes qui avait vu un jeune être bousculé et finir noyé dans la Loire, à l’issue d’une confrontation musclée entre fêtards et forces de l’ordre.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :