Le Havre…jamais sans son « doudou »: Edouard Philippe se mouille à nouveau dans l’eau salée!

Bien joué! Avec quelques heures d’avance sur l’annonce tant attendue. Edouard Philippe a (un peu) surpris en annonçant dans les colonnes de Paris-Normandie (une belle exclusivité-cadeau pour le quotidien normand) qu’il serait bien sur la ligne de départ et en pole position sur le circuit des municipales du Havre. Une décision mûrement réfléchie qui aura aussi pour grand mérite de redonner des couleurs à la République en marche, en difficulté dans ce scrutin. Et surtout de placer la Ville sous les feux de l’actualité. Une victoire du chef de gouvernement dès le premier tour (difficile toutefois dans le contexte) aurait un impact puissant dans le cas possible d’une belle fessée pour les macronistes dans la capitale et ailleurs.

« C’est la ville que j’aime, c’est là que j’ai mes attaches », a-t-il répété en annonçant vouloir se mouiller à nouveau dans l’eau salée de la cité portuaire, lui le petit-fils d’un ancien docker havrais. Et d’annoncer en toute transparence qu’un cas de victoire, il confierait à nouveau son écharpe de maire à l’un de ses deux successeurs, Jean-Baptiste Gastinne, très beau joueur à l’idée de refaire un intérim tant que le locataire de Matignon conservera la confiance du chef de l’Etat.

Nous avions annoncé hier que « Edouard III » serait probablement tête de liste. Heureux de pouvoir se confronter à nouveau au suffrage universel, il ne pouvait pas faire autrement que de lancer la bataille à la tête de ses troupes. Un général se doit de mouiller son maillot et ce d’autant plus qu’il aurait été l’objet de critiques aussi sévères s’il avait laisser le soin à son actuel dauphin d’aller au front. Ses détracteurs, bien évidemment, n’ont pas manqué de réagir vivement à l’annonce. « Un opportunisme scandaleux », jugent déjà plusieurs opposants politiques et têtes d’affiche nationales, vent debout contre « cette atteinte à la démocratie! Ils prévoient déjà la tempête…surtout pour la personne du Premier ministre. Les communistes locaux ont sorti les pinceaux très tôt ce matin, pour coller l’affiche « Non à Macron et à Philippe ». Le ton de la campagne est lancé. Enfin. Il ne faudra tout de même pas oublier que ce n’est pas Emmanuel Macron qui va se porter candidat au Havre. Une municipale, c’est aussi en priorité une affaire de projets locaux. Et personne ou presque ne pourra occulter le rôle de bâtisseur de l’ancien maire sous sa mandature il est vrai un peu perturbée! Comme le sera ce soir, selon toute évidence, la soirée de lancement de l’équipe sortante (Républicains compris) salle François-I er. Où l’on attend les grands défenseurs de la démocratie qui seront selon toute vraisemblance en nombre pour accueillir la « vedette » du jour. Et bien lui pourrir son retour devant les caméras des télévisions d’avance alléchées par l’odeur de possibles débordements. Exclusivement provoqués bien sûr par les forces de l’ordre opposées à celles du désordre. Elle est pas belle la démocratie de la rue, ici comme ailleurs!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :