Municipales: un général chasse l’autre dans l’Eure, une câlinothérapie nécessaire pour les « bons soldats » sacrifiés!

A chacun son mot ou sa phrase restée pour l’éternité. Si par décence nous ne répéterons pas le mot prêté au général Cambronne à Waterloo, (une très mauvaise histoire belge) il est plus facile de reprendre celui du général Douglas Mac-Arthur, qui contraint de se replier des Philippines après le désastre de Pearl Harbour, avait promis « qu’il reviendrait ». Comme un autre général, sur un terrain beaucoup plus calme et… pacifique, celui des terres normandes de Douains, en bordure d’autoroute, à côté de Vernon, une ville qu’entend bien défendre son « véritable » maire, Sébastien Lecornu. Le ministre des Collectivités locales vient en effet de lancer les services de l’Etat pour faire la meilleure pub possible pour optimiser-enfin-la phase opérationnelle du projet de magasins d’usine du groupe…Mc Arthur-Glen. Pour le lancement des premières sessions de formation pour les personnels embauchés.

Une véritable « arlésienne », plutôt le pays des taureaux, qui devrait enfin sortir de terre à l’été 2021, avec, à la clé la réalisation d’une centaine de boutiques de luxe et la perspective de 700 emplois! C’est donc une pure coïncidence au niveau du calendrier si l’homme fort du département, dont il a été le président, a invité la représentante de l’Etat dans le secteur de Vernon-les Andelys et les services comme Pôle emploi pour lancer la véritable bataille de la communication. Cela ne peut pas faire de mal surtout en période électorale. Même si ce projet, retoqué plusieurs fois, avait suscité une vive fronde de quelques élus et candidats aux municipales…il y a déjà six ans et même plus avec les associations de commerçants d’Evreux, Pacy-sur-Eure et Vernon, susceptibles d’être sérieusement impactés! De l’histoire ancienne vieille de dix ans revue au goût du jour, même si pour les opposants du cru, les carottes sont cuites! Et bien cuites…Mac-Athur-Glen refoulé lui aussi à plusieurs reprises, est revenu! Sa puissance de feu et sa grande patience le lui autorisaient. Il n’est pas sûr que cette fois-ci, les candidats du secteur aux municipales, monteront dans les tranchées et encore plus au front! « Les sentiers de la gloire » avec le regretté Kirk Douglas sont bien éloignés et les baïonnettes rangées dans les placards des souvenirs des combats perdus.

En attendant, le compte à rebours s’égrène d’une façon interminable pour les prétendants aux listes des municipales. Et notamment au Havre, où la fumée blanche devrait sortir à la fin de la semaine. Le général « Doudou » consulte non pas les cartes d’état-major pour passer à l’attaque, mais celle de ses choix définitifs, cornéliens et d’autant plus douloureux que l’ancien maire de la cité Porte Océane a annoncé la couleur avec une équipe transformée entre 50 et 70 %. Les bons soldats sacrifiés sur l’autel du renouvellement seront nombreux à être contraints à quitter le champ de bataille. Avec la perspective de beaucoup de yeux rougis au sein des troupes. A Evreux aussi, mais à un degré a priori bien moindre. Des séances de câlinothérapie des maires sortants ne seront pas de trop, ici comme ailleurs, même si tout aussi évidemment elles apparaitront insuffisantes. Des noms circulent sous les manteaux, doudounes et imperméables nécessaires en ces temps de grand vent! Mais il ne nous appartient pas de les livrer! Un peu de décence et patience…Les vacances scolaires arrivent. Et la terrible sélection aussi pour les élèves congédiés.

A Louviers, le candidat de gauche, Philippe Brun, lui, ne rejoue pas la fameuse partie de cartes de Pagnol, avec Monsieur Brun, mais se gausse gentiment des sous dépensés par le maire sortant qui, il y a quelques mois, avait fait venir Julien Lepers, l’ancien meneur de jeu de France 3, invité à prendre sa retraite il y a quelque temps,, pour diriger une dictée à la Pivot (pas comme l’âge) pour la modique somme de 8.000 euros. « Pour une dictée de 300 mots, ça fait cher le mot », aime-t-il alors à rappeler en toute innocence. L’innocence bien sûr d’un petit jeune en campagne. Les bons (?) comptes font toujours les bons amis, surtout lorsqu’il s’agit d’abattre ses cartes.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :