Une politique de catacombe!

Ce n’est même plus une politique de caniveau. Mais bien celle d’une catacombe. On les visite à Paris. Mais là cela dépasse réellement les bas-fonds. Il suffit de la folie paranoïaque d’un réfugié d’origine russe, un pseudo artiste désireux d’atteindre le président Macron, en balançant des images scabreuses sur son candidat parisien. Qui joue en plus les « cacous » à la marseillaise avec l’accent russe sur toutes les chaînes de télévision. Un repris de justice condamné qui a les honneurs des médias pour un coup meurtrier. Et qui, le pire, en totale impunité, en promet d’autres! On a atteint vraiment les sommets de bassesse extrême, si l’on peut dire, avec ce nouvel épisode coup de théâtre qui éclabousse toute la classe politique. De gauche comme de droite et des extrêmes, réunies dans le même élan de défense. Même s’il s’agissait d’un adversaire politique pourtant si décrié il y a encore quelques heures.

Le candidat macroniste parisien, jamais vraiment accepté, n’aura jamais eu autant de soutiens en cette journée meurtrière de la Saint-Valentin. Un sacré paradoxe dans cette immense déflagration, même si nous nous sommes toujours inquiété, avec bien d’autres, de ce mauvais choix. Il n’empêche, ces immondes règlements de comptes en famille également se doivent d’être sérieusement punis par la justice lorsqu’ils concernent des images privées.

Tous ces puissants ou modestes seconds rôles devraient enfin comprendre, que l’on veuille ou non, qu’ils n’ont plus la possibilité de franchir la moindre ligne jaune sans se prêter au lynchage médiatique fatal pour leur comportement personnel. Scruté avec des lunettes grossissantes. Une époque répugnante où tous les coups sont permis pour abattre un homme, le plus souvent, coupable de fautes personnelles lorsqu’elles engagent la seule sphère familiale et non pas des délits répréhensibles des tribunaux. Jusqu’où s’arrêtera cette affreuse morale destructrice ? De plus en plus proche du…modèle américain si détestable.

Plusieurs de nos anciens présidents, où ils sont, ne doivent pas regretter d’être nés avant l’apparition de cette folie de la toile qui fait et défait ceux qui nous gouvernent et tant de sans-grade. A tous les niveaux. Et qui donnent des munitions aux adversaires de la démocratie, tout heureux de se gausser des travers de notre société.

Une course contre la montre va s’engager dans les prochaines heures pour trouver un successeur à Benjamin Griveaux. Une mission quasi impossible à un mois du scrutin, même si les chances de succès apparaissaient bien compromises. Tom Cruise ne serait pas de trop pour rendre service à Emmanuel Macron, descendu de ses alpages, à qui, décidément, rien ne sera épargné après un intermède positif avec une embellie dans le ciel économique. En partie aussi par sa seule faute…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :