« Mission impossible » pour un arrêt du  » conardovirus » de la peur!

Match ou pas match ce soir à Lyon avec les supporters de la « Vieille dame » la Juventus de Turin? S’il est un fait certain à cette heure, c’est bien qu’il est délicat de trouver un juste équilibre en terme de prudence pour enrayer la machine infernale de la propagation du coronavirus, qui, depuis plus d’un mois et demi, contamine aussi l’économie mondiale. Des entreprises sur le pied de guerre, des salariés et des élèves en quarantaine sur notre territoire et une activité industrielle et commerciale au ralenti et plus grave encore, un premier mort français sur notre territoire, annoncé ce matin.

Mais si ça continue, ne va-t-on pas assister à un horrible championnat du monde de décès enregistrés sur une planète infestée par un mal venu d’Asie ? Le risque est également très grand de voir le coronavirus se transformer en un… »conardovirus » aux racines latines avérées. Certains de nos politiques commencent à instrumentaliser et dangereusement une ficelle qui devient plus grosse qu’un câble! On arriverait à croire hélas que « certains » espèrent une hécatombe pour mieux plomber encore l’exécutif. La « connerie » humaine dans toute sa splendeur. Et dans ce championnat de la peur, Marine le Pen et Eric Ciotti, le député frontalier des Alpes-Maritimes, et habitué de notre rubrique pour ses outrances, tiennent toujours le haut du pavé. Peut-être que le parlementaire niçois, dans quelques jours, exigera l’annulation de la course cycliste Paris-Nice et de la classique du Milan-San Rémo. Nous n’en sommes pas encore là, comme en Italie, le pays le plus touché, où les matchs du « Calcio » ont été reportés et où le tournage du 7 e opus de « Mission impossible » a été arrêté du côté de la lagune de la Cité des Doges, Venise, où le carnaval a d’ores et déjà été annulé.

Les masques du carnaval électoral sont aussi tombés à Paris, où Agnès Buzyn a livré une petite passe d’armes pas nécessaire avec sa rivale, Anne Hidalgo, sur le sujet numéro un d’une actualité anxiogène alimentée grandement par les médias. Un excès de fièvre épidémique vraiment exagéré! Pour le moment.

Reste que la circulation de l’information permet néanmoins de se préparer lorsqu’une crise sanitaire majeure éclate à l’autre bout de la planète. Mais de l’affolement peuvent naître une certaine défiance, surtout par les temps qui courent, et la mise en cause de la parole gouvernementale. En France comme ailleurs. D’où le juste et difficile équilibre à trouver. En quelque sorte un « nouveau en même temps ». Une nouvelle…mission impossible ? Les experts (que ne sont pas les politiques) pensent que la fermeture de la frontière alpine ne serait aujourd’hui d’aucune utilité. Cela n’empêchera pas nos valeureux cheminots du Paris-Turin-Milan (trois liaisons ferroviaires par jour) de refuser désormais de travailler au delà de la frontière italienne. Ils se trouveront relayés par leurs collègues transalpins à partir de la gare de Modène. On croit cauchemarder! Leurs camarades d’Air-France, toujours très prompts à faire grève, éprouveront peut-être plus de difficultés, à moins de sauter en parachute pour éviter…le sol italien! Grotesque. Comme est scandaleux le prix des masques qui, en l’espace de quelques jours, a été multiplié par dix. L’appât du gain n’a pas de limite!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :