Municipales: la fièvre monte avec maintenant une suspicion de fraude aux inscriptions et de…virus non électoral!

La campagne des élections municipales n’est décidément pas un long fleuve tranquille du côté de l’Iton, plus modeste cours d’eau situé en bordure de l’hôtel de ville d’Evreux. Après une polémique lancée par le site régional dénommé Le ¨Poulpe » sur des travaux de rénovation du restaurant du golf municipal géré par la compagne du maire, c’est cette fois-ci le portail sérieux spécialisé dans les faits divers « InfoNormandie » qui vient de sortir à son tour une info sur une suspicion de fraude liées aux inscriptions sur les listes électorales. Une plainte, en effet, a été déposée en bonne et due forme par le maire républicain, Guy Lefrand et une enquête diligentée par le Service régional de police judiciaire (SRPJ) dans les locaux mêmes de la mairie.

La veille de la clôture des inscriptions sur les listes le 7 février dernier, le préfet de l’Eure avait publié un communiqué sur les « pratiques douteuses » qui auraient été pratiquées dans l’Eure, avec des propositions d’inscriptions des habitants d’Evreux via le service officiel « service-public.fr ».

Cette mise garde de la préfecture, rapporte le site, « n’était pas le fruit du hasard car trois jours plus tôt l’attention du maire avait été attirée à la suite de la réception de plusieurs demandes d’inscription avec des pièces justificatives de qualité médiocre » « En réalité, toujours selon Guy Lefrand, les demandeurs auraient été démarchés à domicile par des individus leur faisant remplir un cerfa ». « Ce manque de transparence, pour le moins, l’avait conduit à réclamer une enquête finalement diligentée par la police. L’auteur de ce démarchage, aurait été identifié, selon un proche de Guy Lefrand, conclut Info-Normandie.

Une affaire qui selon l’expression consacrée mérite d’être suivie. Son croustillant éventuel, si l’on peut dire, n’échappera à personne! On aura rarement connu une campagne électorale aussi agitée dans la préfecture de l’Eure. Où le maire, urgentiste de profession, a invité, toujours selon InfoNormandie, décidément sur tous les fronts…fiévreux, une quarantaine de ses agents municipaux et territoriaux, à rester chez eux, pour là une suspicion de coronavirus qu’ils auraient pu contracter pendant leur séjour dans des zones infestées et à risques. Un principe de précaution avec à la clé l’ouverture d’une cellule de crise et une série de mesures concrètes. Dont un congé spécial de 14 jours à domicile et payé. Il faudra tout de même montrer patte blanche et prouver un déplacement dans les régions concernées. On ne sait jamais car de petits malins pourraient le cas échéant profiter de la situation. Ce n’est pas parce qu’on est en période électorale que …c’est « open bar »! Malin le lynx, comme le dit la pub…Il n’est pas interdit de penser que ce principe de précaution sera mis en place dans d’autres mairies sur le territoire national. Et pourquoi pas au Havre, où la fièvre monte aussi. Mais au stade électoral, cette fois. Peut-être certains l’ont-ils fait, mais de façon discrète!

On ne manquera pas en forme de clin d’œil pour faire mousser les choses que les ventes de la bière Corona, chère au président Chirac, subissent de plein fouet les effets dévastateurs de l’épidémie. Rassurons les…imbéciles heureux, ou pas, il n’y pas de principe de précaution à prendre pour consommer avec modération ce breuvage en provenance d’un continent jusqu’alors épargné…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :