Municipales: les communistes en urgence absolue et en confinement total au Havre!

C’est ce qu’on appelle confondre vitesse et extrême précipitation. Le Havre est probablement l’une des très rares villes où les forces en présence qualifiées pour le second tour ont déjà déposé leur liste à la sous-préfecture ou préfecture!

S’il n’y a rien d’étrange dans le fait qu’Edouard Philippe se soit déjà manifesté, il y a, en revanche, à s’interroger gravement sur l’urgence absolue du député communiste, Jean-Paul Lecoq, à se précipiter pour présenter la sienne. Incroyable mais pourtant vrai. Certes les tractations entre Alexandre Deck et lui se sont mal très mal passées. Comment en effet la tête de liste écolo pouvait-elle en effet accepter les oukases du parti communiste. A partir du moment où le PC refusait de façon catégorique de voir figurer sur la liste recomposée la tête de liste verte, les préliminaires se trouvaient mal engagées pour une fusion. Les écolos émettaient de leur vœu un,binôme maire/président à l’agglo. Avec là aussi un « niet » du camarade Lecoq et de ses troupes. Bien droits dans leurs bottes d’anciens…staliniens! Pour une porte vérouillée à triple tour. Un sacré confinement! Et sans espoir de retour à de nouvelles négociations alors que le temps ne pressait vraiment pas, d’autant plus que dans le meilleur cas le second tour n’ara pas lieu avant le 21 juin. Plutôt que de faire peut-être semblant, l’ancien maire de Gonfreville a préféré couper court à toute possibilité de fusion au forceps en courant à la sous-préfecture déposer la même liste que celle présentée aux suffrages des électeurs et électrices havrais dimanche dernier.

Déjà que ses chances de prendre la mairie ne résidaient que dans l’éventualité d’un mariage « blanc » avec les « verts » là, sauf…nouvelle catastrophe, l’horizon s’annonce tout de même meilleur pour Edouard Philippe et son équipe. Un tel cadeau ne se refuse pas! Comment un élu expérimenté et habile, sur le nom duquel 35 % des électeurs se sont tout de même prononcés (un score jugé flatteur à juste titre) peut-il commettre une telle erreur, alors que lui-même a lancé un appel à toutes les forces de gauche à soutenir sa candidature au second tour. Sans trop de risque de se tromper, il est permis de penser que nombre d’électeurs électeurs « verts » pas tous forcément à gauche, iront à la pêche le dimanche 21 juin, si la date est maintenue. Comment un tel coup de force peu démocratique et surtout mortifère peut-il inciter les partisans d’une écologie raisonnable et non extrémiste à aller voter pour un candidat, probablement honnête de ne pas accepter un mariage de raison (ce qui pourrait l’honorer) mais qui dans cette situation des plus exceptionnelles va passer pour un sectaire bien pressé de se retrouver seul avec son meilleur ennemi, Edouard Philippe. On peut se demander s’il a envie vraiment de rendre aux communistes un vieux bastion anciennement ouvrier ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :