Vite un masque de plongée pour les deux… »Jeanne d’Arc » de la politique française!

 » I have a dream » cette nuit. Ou plutôt cauchemardé. Et si Emmanuel Macron laissait par hypothèse, heureusement impossible, les clés du camion de Matignon, ne serait-ce que l’espace de deux à trois semaines, à Marine Le Pen. La madame « Je sais tout » de la politique politicienne. Le nouveau professeur, mandarine en chef en blouse blanche, au chevet de la France éternelle. Une professionnelle exceptionnelle que toute la science et la médecine internationales nous envient. Qui accuse en toute facilité le gouvernement de tous les maux, de tous les mensonges, de toute son incapacité crasse. Tout, tout, tout, vous saurez tout, avec son savoir fabuleux sans limite, sur les incompétences multiples de nos gouvernants.

Avec la Jeanne d’Arc de Montretout, il est sûr que l’épidémie aurait été réglée en un coup de cuiller à pot. Elémentaire ma chère Marine, diplômée es-esbrouffre. Je préfère et de très loin, même si tout n’est pas parfait, loin s’en faut, le Premier ministre, Edouard Philippe, qui, au fil des mois, dans une adversité et une tourmente inégalées, a enfilé un costume de vrai Homme d’Etat. De quoi faire de l’ombre à qui vous savez ?

C’est plutôt rassurant au final qu’il ne joue pas lui les experts en tout. Combien de fois a-t-il répété, jeudi soir, en toute humilité qu’il n’était pas médecin ? Il ne peut avoir réponse à tout. Hélas! Comme cette politicienne « fée Carabosse » à la science infuse. Mais que la tata de Marion aille planter sa tente lorsque sera passé le gros de la crise et « déconfine » longuement dans les pays de ses rêves comme la Corée du sud, le pays du « Matin calme » ou en Allemagne où elle pourrait remplacer avantageusement Angéla, sur le départ. C’est dommage que la fille du menhir de la Trinité ne puisse pas bénéficier de la double nationalité comme Dany Cohn-Bendit, la fidèle ami de « Manu ». l

Je supplie l’enseigne Decathlon de lui offrir au plus vite un masque de plongée pour qu’elle nage en toute sécurité en eaux troubles. Son univers préféré. Et qu’elle respire au mieux, alors qu’elle surfe, d’une façon scandaleuse sur la détresse de ses concitoyens qu’elle assure défendre. De façon honteuse. Dans sa tournée des masques, l’enseigne dédiée aux sports pourra toujours y ajouter un équipement complet à…ma Ségolène Royal préférée, une experte en sur-moi et suffisance. Répondant très récemment dans une interview au Figaro-Magazine, l’ex-ambassadrice des Pôles, est sortie de sa banquise en évoquant, qu’ancienne consoeur de gouvernement de Marisol Tourisme, ministre de la Santé, qui avait à l’époque réduit le budget de l’hôpital public:  » nous n’avions pas le temps d’entrer dans tous ces détails ». Il fallait tout de même oser. Et encore plus lorsque questionnée sur l’ouverture d’une enquête préliminaire sur ses dépenses dans son rôle d’ambassadrice: elle assure, toujours sûre de sa grandeur: « le pouvoir a peur de moi. Certains se sont dit qu’il fallait m’arrêter maintenant car ensuite ce ne serait plus possible ». Tremble Jupiter.

On peut imaginer sans trop de risque de se tromper que le gouvernement a pour seule priorité la chasse au maudit virus et l’esprit tourné vers les différentes phases du déconfinement. Autrement plus importantes que la très petite personne de cette « grande dame ». Qui ne fait pas peur à grand monde. A qui le marché de gros de Rungis devrait offrir avant qu’il ne soit trop tard, plusieurs cageots entiers de melons. Son fruit préféré…

PS: je suis rassuré: j’ai retrouvé l’un de mes…petits suisses, réapparu hier. Comme un lecteur britannique. On va, non pas sans raison, m’accuser de prendre le melon…comme Ségo, si j’imagine, un seul instant, qu’il pourrait s’agir du…prince Charles, sorti sans dommage apparent de sa « quatorzaine » ou mieux encore sa mère.

Majesté royale, si vous me lisez…Portez vous bien ma reine, Babeth. Pardonnez-moi pour cette familiarité de vulgaire roturier.

Je remercie au passage Lydia, une « vieille » (pas au niveau de l’âge bien sûr) adversaire politique (comme quoi le sectarisme a aussi ses gestes barrières avec les ami(e)s) m’a fait hier une brève déclaration « d’amour » humoristique. Pour rire. Ca ne fait pas de mal de se « déconfiner » la rate! Le piège a fonctionné…J’en ai chopé une et je crains qu’elle soit la dernière après cet aveu…Un peu de cran, Mesdames…En période de joyeux confinement, vous ne prenez aucun risque pour vous exprimer sans retenue. Ce ne sera pas répété.

Je n’ai eu aucune proposition en revanche quant à un possible renvoi d’ascenseur et aventure au sous-sol pour décrasser le moteur de ma voiture. Je ne désespère pas. Au bout de six mois de confinement; il y en a qui feront moins les malines.

Je persiste et signe néanmoins, on ne sait jamais! Sur un malentendu…

Votre fidèle sujet qui vous aime encore plus qu’hier et moins que demain.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :