« La France a peur! »…du grand relâchement!

Il y a comme ça des journées qui commencent dans la douleur (informatique pour ce qui me concerne dont forcément très secondaire) et qui se terminent plutôt dans la bonne humeur. Par la grâce, allez savoir pourquoi, de quelques messages plutôt sympas, non pas codés comme autrefois sur…Radio Londres (je fais gaffe aujourd’hui avec des parallèles avec la Seconde guerre mondiale car les aventures du berger Lallemand n’ont pas goûté à au moins…un de mes lecteurs (à qui je passe un amical bonjour). A propos de la capitale londonienne, qu’il me soit permis de rendre hommage à ma… »Babeth » préférée. Sa gracieuse majesté de l’ancien empire britannique. Quelle pêche la royale et sainte anglicane femme. Resplendissante de santé en dépit de ses 93 printemps. On n’en dira pas autant de son Premier ministre « Bojo » hospitalisé pour cause de virus. Comme son prince de fils confiné pendant une petite « quatorzaine » dans son château. Il n’est pas prêt de régner le Mickey aux grandes oreilles comme dirait Laurent Gerra. Je ne me serai pas permis une telle familiarité avec le futur (?) roi d’Angleterre.

S’il lui arrive de porter parfois le kilt écossais, il n’égalera jamais sa mère, qui, pour sa quatrième allocution solennelle en 67 ans de règne, avait choisi une tenue d’une extrême sobriété en terme de couleur. Du vert discret bien éloigné de ses tenues habituelles: jaune bouton d’or, rose bonbon, turquoise des mers de son ancien royaume et vert…Granny Smith. Un bel arc en ciel de tons acidulés et « criards » rangé dans l’une des penderies du château de Balmoral ou du palais de Buckingham.

Quatre déclarations dont deux consacrées au déclenchement de la première Guerre du Golfe et la disparition tragique de son ex-belle fille tant aimée, la princesse Lady Diana, victime d’une sortie de route sous le pont de l’Alma. L’une des infos matinales qui m’avait le plus marqué pas sa brutalité comme dans un tout autre genre l’arrestation de DSK à New-York. Les menottes aux poignets.

Imaginez toujours pour ce qui relève de la parole royale, la différence avec notre royaume républicain où Emmanuel I er et Edouard II ont déjà fait plus d’apparitions en moins d’un mois. Et je ne parle même pas des dizaines et dizaines de professeurs de médecine qui ont pris en otages tous les plateaux de télévision. Des chefs de service à ne plus compter. Et dire que l’on nous « bassine » depuis des années sur les manques d’effectifs dans nos hôpitaux. Visiblement pas au niveau des « officiers » de l’Etat-major. Impressionnant.

Un bonheur n’arrivant jamais seul, on a même été privé dimanche soir de la présence physique de Jérôme Salomon, notre bon Nounours de « Bonne nuit les petits », plutôt sympa et efficace dans un rôle difficile et tellement ingrat. Le directeur général de la Santé. Pas celui de la prison, faut pas plaisanter avec ces choses là, mais celui qui, chaque soir, avant la messe du 20 heures, nous égrène des chiffres alarmants sur le nombre de morts. A la baisse toutefois hier soir.

Qui pourrait presque nous rappeler la phrase restée célèbre du présentateur du 20 heures, Roger Gicquel, avec sa mine de chien battu et d’annonciateur de catastrophes, l y a une bonne trentaine d’années « La France a peur ». Mais là, il s’agissait du crime odieux d’un petit garçon perpétré à Troyes!

Il était peut-être parti à la plage, hier soir, pour se détendre, notre Jérôme. Un repos dominical bien mérité, convenons-en. A propos des fronts de mer, on ne félicitera pas en revanche nos gaulois réfractaires au confinement, qui, profitant d’un temps estival, s’en sont donné à cœur joie au niveau du grand relâchement. Hélas!

Et pourtant ce ne sont pas les appels dans les commissariats ou gendarmeries qui ont manqué. Mais nos forces de l’ordre étaient visiblement confinées et séquestrées dans leurs locaux. J’espère que notre autre barbu gouvernemental, Christophe Castaner (vous ne trouvez pas que sa barbe blanchit aussi, comme celle de notre « Doudou » préféré ?) va précisément souffler dans les bronches malades de ses troupes, un peu aux abonnés absents ce week-end. Il n’en sera pas de même pour les fêtes pascales prévues pour être pluvieuses. Un changement de météo plutôt favorable finalement. Comme quoi on vit une drôle(façon de parler) d’époque où l’on prie pour un sale temps…Merci François (Hollande)!

Votre fidèle sujet.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :