Saint-Nicolas, pompes funèbres et réanimation politique, pas toujours réussie…

Il y a une trentaine d’années, les indépendantistes et autonomistes corses…les masqués et cagoulés d’avant confinement, aimaient à narguer effrontément le pouvoir politique sur l’Ile de Beauté. Aujourd’hui à une plus petite échelle, non pas de Richter mais de Dieu, les clandestins intégristes de l’église Sain-Nicolas-du-Chardonnet, à Paris, ont fait très fort et pas dans la discrétion (ce serait beaucoup moins drôle) en diffusant leur office religieux de Pâques sur la chaine You-Tube. Et grenouille dans le bénitier oblige, ils y ont ajouté le son des grandes orgues. De quoi réveiller tout le quartier, alors que toutes les églises sont fermées.

Les « poulets » ont évidemment rappliqué dans les meilleurs délais pour sanctionner ces ouailles indisciplinées.

Un seul néanmoins, le curé, s’est vu sonner les cloches avec une modeste ostie punitive de 135 euros alors que ces « drôles de paroissiens » opérant, semble-t-il sans caramel mou, s’en sont tirés à bon compte sans bourse délier et être contraints de piller les troncs. Pas suffisamment garnis de toute façon. L’histoire ne nous dit pas encore si l’amende était rédigée en version latine.

Ils auraient pu quand même être poursuivis au minimum pour complicité de sonnerie des grandes orgues!

De Saint-Nicolas aux Pompes funèbres, il n’y a qu’un pas ou presque. Allégrement franchi par la grande prêtresse du Rassemblement national. Marine Le Pen, que l’on sait très pieuse (elle honorait dans sa jeunesse avec son…papa chaque I er mai, la mémoire de Jeanne d’Arc), s’est fendue d’une belle lettre aux professionnels des Pompes funèbres, célébrant leur héroïsme de tous les jours dont elle apprécie l’écoute d’autres voix et en rendant un vibrant hommage aux 20.000 croque-morts en leur proposant même d’être leur « porte-parole ». Voilà un soutien de pierre de taille à graver dans le marbre. Notre Marine nationale (malade comme un gros tiers de l’équipage du porte-avion Charles de Gaulle, ce qui est beaucoup moins drôle) aurait-t-elle une vocation soudaine de rentrer dans les ordres des PFG et de préparer des veillées funèbres lors de sa prochaine campagne présidentielle. Vous reconnaitrez aisément que l’actualité n’est pas très gaie en ce moment. Avec une couleur très noire et très mode tant pour les soutanes que pour les employés des Pompes funèbres.

En attendant il est un professeur de médecine émérite (dont le sérieux professionnel est reconnu par ses pairs), Philippe Juvin, maire de la Garenne-Colombes, en région parisienne, et patron de la puissante fédération du Parti des Républicains, qui se verrait bien succéder à la tête du département le plus riche de France, à Patrick Devedjian, hélas disparu il y a quelques jours des suites du Covid 19 dans sa bonne ville d’Antony. On se demande comment le possible successeur de Charles Pasqua et de Nicolas Sarkozy, entre autres, trouvera le temps nécessaire pour cumuler toutes ces fonctions. Entre ses lits de réanimation à Georges Pompidou et surtout présent depuis deux mois sur tous les plateaux de la « Téléréalité » où au passage, il parvient souvent à administrer une petite ordonnance avec quelques pilules amères à ses adversaires politiques de l’exécutif! Reconnaissons néanmoins qu’il est loin d’être le pire.

Sa copine parisienne, Rahida Dati, peut franchement tirer la gueule du côté du Champ-de-Mars!

Car c’est la seule maire d’arrondissement à avoir été élue ou réélue, ric-rac il est vrai avec 50,4 % des voix. N’étant pas un maire de plein exercice, il est peu probable que ce résultat du premier tour sera entériné.

Un autre grand ancien de la politique, plusieurs fois ministre de la Santé et même de la Culture, Philippe Douste-Blazy, qui a réussi son grand retour médiatique en étant l’une des stars de la télévision à l’occasion de cette crise, n’a pas connu le même succès politique avec sa tentative de come-back. Il se voyait bien en effet en possible recours lors du troisième tour du scrutin parisien.

« Douste-Blabla » ancien maire de Lourdes et de Toulouse, n’a pas connu un…miracle retentissant dans le XVI e arrondissement, où il se présentait sur la liste de la maire d’arrondissement soutien d’Agnès Buzyn. Mal lui en a pris.

Il n’est pas assuré, avec ses très modestes 3 %, qu’il soit tenté de reprendre une veste lors du prochain scrutin.

Sa blouse d’ancien cardiologue lui va mieux…Il passe mieux à la télé.

PS: toutes mes félicitations au docteur Marty, syndicaliste forcené et très politisé avant tout, qui tous les jours au nom des généralistes crache son venin sur l’essentiel des décisions gouvernementales. Ce « toubib », à la lecture de l’aide massive apportée par le gouvernement dans son plan chiffré tout de même à 110 milliards, a osé parler d’une « aumône vulgaire » à l’attention notamment des personnels soignants. Il n’est pas sûr que ceux qui bénéficieront de ce coup de pouce en date du 15 mai prochain, de 500 à 1500 euros le trouveront vulgaire! Probablement insuffisant comme pour les autres bénéficiaires retenus, mais toujours néanmoins appréciable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :