Rions un peu au salon Murat…et pleurons avec la disparition de « Paris-Normandie »!

J’ai décidé aujourd’hui de zapper les cinq prochains mois. Le déconfinement ne s’est pas trop mal déroulé. C’a n’a pas été la déconfiture annoncée. Il s’en est passé des choses pendant vos…vacances.

Je plante un nouveau décor: le salon Murat, choisi par le général de Gaulle comme cadre du conseil hebdomadaire des ministres. Ce n’est donc pas un hasard si notre jeune président a modifié le plan de table. Avec de nouveaux venus. Enfin pas vraiment, car un grand nombre y ont eu déjà leur rond de serviette. Il n’a pas fallu neuf mois de gestation afin qu’un nouveau né voit le jour. Baptisé Union, comme son prénom et Nationale comme son nom de famille. Une image me semble bien floue en vis-à-vis du chef de l’Etat. Je n’arrive pas à mettre un nom sur le Premier ministre. Apparemment il ne porte plus de barbe. Mais c’est bien un homme. Peut-être que notre « Doudou » se l’ai taillée pendant l’été. N’allez pas me faire écrire qu’il s’est…taillé pour rejoindre son port d’attache et s’oxygéner à l’air du grand large.

Poussant la plaisanterie jusqu’à l’extrême, notre président s’est amusé à fournir des…masques à tous ses nouveaux ministres. Il fallait bien qu’il y ait une petite espièglerie après tous ces mois où on nous a assez « bassiné » avec des masques pour tous. Mais là dans le cas présent, c’était plutôt pour que l’on ne puisse pas les reconnaitre pour ce premier conseil d’une grande famille recomposée. Je ne citerai qu’un nom des partants de l’été: mon idole, Sibeth, qui, avant de s’éloigner de l’Elysée, nous en a sortie une bien bonne pour la route! Je vous la livre: « c’est pourtant simple à partir du 15 mai, l’école sera facultativement obligatoire sur la base du volontariat non bénévole. Déconfinement dans les écoles, jours pairs les enfants et jours impairs, les profs ». C’est simple. Limpide. Du Sibeth dans le texte.

« Elle nous manque déjà. Quelle tristesse. Je ne vous cacherai pas -il est masqué-que son successeur n’est pas triste non plus. Un sacré rigolo. Je vous laisse deviner son identité.

Tout ce que je peux vous dire en toute confidentialité c’est que le voisinage de ce tour de table est vraiment très varié. Une belle équipe de France qu’il ne va pas être facile néanmoins de manager. C’est bien pourquoi « Manu » a fait appel à « Dédé » Deschamps comme conseiller spécial. Des gens qui jouent à droite, à gauche, au milieu, qui très probablement vont souhaiter se dribler. Des communistes, des socialistes, de vrais Républicains, en rupture de ban (c) de touche ou pas. Des syndicalistes (les monstachus ont toutefois été exclus du terrain) des sans étiquette à leur costard ou tailleur. Comme au bon vieux temps de la Libération de 1945. On est reparti, après une période d’échauffement un peu trop long à mon gout, pour « trente nouvelles glorieuses ».

Sans toutefois la présence de Marine, toujours confinée sur le Charles de Gaulle toujours en rade à Toulon avec son jeune aspirant, Jordan. Son copain maire de Fréjus n’a même pas été autorisé à monter à bord.

Et pas plus de ministres issus de la France Insoumise. Vous imaginez la députée Michèle Obono, aux cotés de…Même avec un masque elle ferait peur la Robespierre en jupon! Non je ne citerai pas le moindre nom. Même sous la torture. Un tel moment historique se vit en toute intimité et ne se partage pas. Il n’empêche: j’ai tout de même réussi à me faire offrir la nouvelle photo de famille sur le perron de l’Elysée. Si vous m’en donnez un bon prix, je suis même prêt à vous la faire parvenir. Les temps sont durs pour un pauvre petit retraité!

C’était comme vous l’avez deviné la fiction du jour…

Ce qui n’est hélas pas une fiction, mais bien une réalité, le quotidien régional, « Paris-Normandie » sauf ultime miracle peu probable va disparaître du panorama de la presse écrite. La chronique d’une mort annoncée hélas depuis des années.

Placé en liquidation judiciaire, le quotidien historique de Rouen, n’aura pas survécu à une dernière crise liée à ses pertes abyssales en terme de diffusion et surtout de recettes publicitaires (-90 %) en l’espace d’un mois. Victime lui aussi des conséquences du COVID 19, le journal devrait néanmoins sortir des rotatives encore pour une période de quelques semaines.

On s’est également réveillé ce matin sur une bien triste nouvelle: la disparition à l’âge de 74 ans, du chanteur Christophe; vaincu par une maladie pulmonaire après un ultime transfert à l’hôpital de Brest. Que de « Mots bleus » et un cœur gros pour tous ces fans orphelins d’Aline, qui ne reviendra pas, tout comme la Senorita! Hommage est respect. Il est parti retrouver ses « Paradis perdus ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :