« Y a de la joie »: un nouveau « drapeau » tricolore comme sur les plages…interdites!

Pas de panique. « Y a de la joie » comme le chantait un autre grand Charles! Le nouveau drapeau tricolore, vert, orange et rouge, ne durera que l’espace de deux semaines avant que l’on ne retrouve que deux de nos feux habituels, le vert et le rouge. Attention à ne pas se tromper de fil rouge ou bleu, comme dans une célèbre série revue à la télévision signée par Robert Lamoureux. Les habitants du Lot, de Haute-Corse (confondue avec la Basse visiblement!) et du Cher n’ont guère apprécié la plaisanterie en prenant connaissance de la nouvelle carte de France inscrivant leur département dans le rouge. Qui grâce à nos meilleurs magiciens pourra se transformer du rouge au vert et inversement. Comme sur les plages qui nous sont encore interdites. Ce qui ne manque pas de sel marin! A propos de plages, celles du Débarquement et du…Calvados, par voie de conséquence, resteront fermées bien sûr aux cérémonies commémoratives du 6 juin.

Le chef Chaudard et ses acolytes ont dû reprendre du service l’espace de quelques heures hier après-midi avec un imbroglio concernant cette fois-ci les fleuristes, qui ont cru, l’espace de quelques instants, pouvoir vendre leurs fameuses clochettes porte-bonheur sur le seuil de leur pas-de-porte en toute liberté. Cela se limitera finalement comme prévu aux commandes et au « drive ». C’est toujours mieux que rien. Il leur aurait été difficile de toute façon de faire face à la demande à la dernière minute ou presque, faute de commandes.

En ce 1 er mai, fête cette année du télétravail et du « télémuguet », comment ne pas avoir une pensée émue pour les vendeurs de clochettes du Parti communiste et de la CGT, privés de leurs recettes habituelles. Malin le lynx, le PCF a prévu un message en ligne « masqués mais pas muselés » et une vente en ligne virtuelle des petits brins de muguet pour recueillir quelques fonds. Nécessaires à la lutte finale. Le camarade Mélenchon, amateur de bonne bouffe, probablement, a prévu lui une « casserolade » (née en France au milieu du XIX e siècle) aux balcons pour dénoncer ce qu’il considère comme l’improvisation du gouvernement dans la crise du covid-19. N’avait-il pas, qui plus est, comparé, il y a peu, notre situation de pauvreté alimentaire avec des restrictions similaires à celles connues hélas par nos aînés pendant l’occupation. Jusqu’ à preuve du contraire des cartes de restrictions n’ont pas été rendues obligatoires par le méchant loup gouvernemental aux populations qui depuis le crise, n’ont jamais autant dépensé dans leur budget « bouffe ».

Marine, pour une fois, est avancée masquée pour rendre hommage à Jeanne. Comme papa, mais en toute séparation horaire et de lieu. La crainte d’une contamination ? Il ne manquerait plus que le patriarche soit aussi… »voilé ». La famille Le Pen n’est pas à un paradoxe près.

Plus sérieusement, ce 1 er mai, on n’oubliera pas d’avoir une pensée pour un ancien ouvrier devenu Premier ministre, Pierre Bérégovoy (en dehors de toute appréciation politique) qui dans la foulée de la débâcle socialiste aux législatives de 1993, mit fin à ses jours (une version officielle parfois contestée) sur le bord du canal de sa ville dont il était encore maire, Nevers. Ce qui donna l’occasion, quelques jours plus tard au chef de l’Etat, François Mitterrand, de dénoncer avec force les « chiens » qui s’étaient …déchaîné (et pas seulement ceux du volatile du mercredi) contre un homme accusé d’avoir reçu le prêt d’un de ses proches d’un montant plutôt modeste pour l’époque.

Les « chiens » mordent toujours! Mais différemment! avec l’appui redoutable des réseaux sociaux. Le « père François » n’aurait de toute évidence guère apprécié ces coups de Jarnac et ce moyen de communication!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :