Le J.A.P a dit:  » liberté conditionnelle et surveillée ». Et un silencieux pour une « tata flingueuse »!

Le J.A.P a dit: « liberté conditionnelle pour les uns et plus surveillée pour les autres ». Le Premier ministre a plus d’une corde à son arc. Il y a ajouté une nouvelle fonction: juge d’application des peines! En tranchant hier sur les dispositions choisies en matière de déconfinement. La totale délivrance n’est pas encore pour demain, mais probablement pour après-demain. Surtout pour les départements verts qui devraient revoir la couleur des bars et restaurants début juin. Ce sera sûrement un peu plus tôt pour les amateurs de promenades sur la plage, en fonction des décisions laissées au cas par cas aux maires et préfets. « Doudou » a même déclaré au passage qu’il y avait évidemment de différences entre les plages et les criques du sud et celles plus au nord recouvertes de galets comme celle de sa bonne ville du Havre. Soyez rassurés les amis havrais, je n’ose imaginer le contraire, vous devriez retrouver l’une de vos promenades préférées d’ici peu. Sous certaines conditions, bien sûr. Il est fort probable que son maire, Jean-Baptiste Gastinne, ne vienne pas contredire son prédécesseur, accessoirement tête de liste aux municipales. Qui, au détour d’une interrogation journalistique, a un peu parlé de ses enfants et de sa famille-son jardin à juste titre secret-en rapportant que si la question de rentrée scolaire ne se posait pas pour ses fils, collégien et lycéen dont la situation en zone rouge, est un peu plus compliquée, il était absolument favorable pour le retour de la « petite dernière » en classe primaire. Ce qui ne l’a pas empêché de préciser dans la foulée qu’il céderait bien évidemment la place à un ou une élève de la classe de sa fille, dont la situation d’environnement personnel, bien sûr, n’est pas la même!

A propos toujours de distanciation…sociale, le locataire de Matignon, titillé sur de potentielles divergences avec son président a parlé de « confiance et de fluidité ayant peu de précédents ». « Je pense que nos citoyens qui ont fait un travail incroyable s’en contrefichent dans des proportions que les journalistes politiques ne mesurent pas ». « De ce point de vue-là, je me sens très français » a-t-il pointé en forme de pique à l’adresse de tous les commentateurs.

Eloignons-nous des rives du déconfinement pour évoquer la mésaventure d’un ancien président de la République. On le savait très européen! L’une de ses grandes marques de fabrique. Et ne voilà-t-il pas que Valéry Giscard d’Estaing, le vieux volcan auvergnat pas totalement éteint de 94 ans, se serait rendu coupable en décembre 2018 de gestes déplacés sur la personne d’une journaliste allemande. Toujours amateur des représentantes du beau sexe, VGE, qui, il y a quelques années, s’était avancé dans l’un de ses livres romancés sur une relation privilégiée avec la princesse Lady Diana. Vrai, pas vrai ?, vantardise masculine ? What is une question ?

Sacré coquin que cet européen convaincu qui, dans le cas présent, selon une info du journal le Monde, aurait fait des caresses amicales au fessier et avec insistance à plusieurs reprises de son interlocutrice qui l’interrogeait sur le centième anniversaire de naissance de son grand ami, le chancelier Helmut Schmidt. Faut-il en rire ou en pleurer ? Ne dit-on pas, non sans raison que la vieillesse ressemble parfois un naufrage! Il souhaitait très probablement compte tenu de son âge s’accrocher à elle pour se déplacer plus facilement! Le coupable présumé affirme ne pas se souvenir des faits qui lui sont aujourd’hui reprochés. Ce n’est pas très élégant pour la victime présumée. Encore qu’on pourra toujours dire que la main appartenait à un homme bien élevé, très « vieille France » qui vouvoyait son Anne-Aymone!

On imagine la tête d’Angela si elle avait reçu un tel hommage. Mais à l’époque présidentielle de VGE, elle n’était encore qu’une jeune femme confinée (et encore plus austère) derrière le rideau de fer de feu de l’ancienne RDA! Et le joueur d’accordéon préférait à cette époque converser avec une ravissante rousse, actrice-star de profession sans les années soixante-dix, à l’heure du laitier!

A propos de lait, qu’il me soit permis d’en boire quelques gorgées à mon « Etable » préférée (je privilégie et de loin celles de bière de l’écrivain normand, Philippe Delerm) et d’évoquer le silence Royal de Ségolène, en confinement sur son ancienne banquise depuis près de deux mois au pôle nord avec ses pingouins . Il se dit même parmi ses amis (les gens sont vraiment méchants) que l’ex-Madone du Poitou, avait installé, telle une « tata flingueuse » un silencieux sur son arme de destruction massive du chef de l’Etat et du gouvernement, après qu’Emmanuel Macron ait annoncé la possibilité d’un gouvernement d’union nationale. Reprendrait-elle espoir la mère des enfants de François Hollande ? Elle n’a aucune raison de s’inquiéter, « Ségo ». « Manu » n’est pas rancunier. La preuve, n’avait-il pas pris dans son gouvernement, un chef et plusieurs de ses lieutenants qui, issus de la droite, ne l’avaient pas ménagé avant le premier tour des présidentielles. Mais ça s’était avant! Er dans des circonstances toutes autres.

En cette journée commémorative de l’Armistice, soyons tous bienveillants.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :