Un « vol d’oiseau » bien arrangeant pour le duché de Normandie!

Tous les clignotants sont au vert afin que la ville du Havre devienne, sans chauvinisme aucun et en toute logique, ce qu’elle aurait dû être, à savoir enfin devenir le cœur de la Normandie réunifiée, plutôt que ces modestes sous-préfectures rurales que sont Rouen et Caen qui, il y a cinq ans, s’étaient déchirées pour capter le duché de Normandie. Le duc actuel, Hervé Morin I er du nom, qui espère bien rester assis sur son trône, ne peut plus désormais se dissimuler derrière son masque. Il n’a plus d’autre solution que de donner le siège à la ville du Havre comme capitale de la Normandie. Ainsi en a décidé le gouvernement qui, avec sa règle (plutôt judicieuse) des cent kilomètres à vol d’oiseau, a interdit toute possibilité aux Caennais de se rendre chez leurs amis rouennais et réciproquement. C’est la nouvelle loi. Et elle s’impose comme la seule et unique raison pour laquelle ce seuil kilométrique a été choisi.

Il y avait aussi, je le reconnais, et j’ai longtemps hésité, la possibilité du choix de la ville préfecture de l’Eure chez le républicain Guy Lefrand, natif de Caen (personne n’est parfait et qu’il m’en soit pardonné) également conseiller régional, tout comme son adjointe, au doux prénom presque royal de Karène! Carène, ca sent bon la mer!

Dans cette hypothèse, le duc de Normandie aurait choisi comme lieu d’accueil l’hippodrome de Navarre. Nul n’ignore ou presque sa passion pour les chevaux.

Voire Louviers avec son maire, François-Xavier Priolleau, également conseiller régional. Le Vaudreuil avec sa tête un Bernard Leroy pouvait aussi prétendre à ce sacre, mais ses infrastructures ducales, voire même royales, pouvaient être considérées un peu insuffisantes. A moins d’investir la totalité du golf, parmi les plus beaux de la région avec celui du Champ-de-Bataille, le bien nommé. Mais exproprier les golfeurs aurait pu être mal vécu par les intéressés. Les élus sont déjà considérés comme personnages à sérieux handicaps, il n’était pas très malin de les taquiner…par… Saint-Hervé. Pour en revenir à Evreux ou Vernon (chère au ministre Sébastien Lecornu) ces cités ne peuvent pas avoir tous les atouts comme ceux de posséder parmi les plus belles plages de sable fin du littoral français dans plusieurs siècles peut-être!)

De toute façon si le kilométrage avait été dans les « clous » et parce que ça m’arrangeait, un plan B était déjà programmé, une sorte de déviation obligatoire avec survol au dessus des méandres de la Seine, vol piqué sur les cerisiers à la belle saison dans les vergers situés sur les bords du fleuve, passage obligé au dessus des abbayes et surtout un arrêt au stand, cela ne s’invente pas, à…Cau.de.bec-en Caux, cadre du plus dynamique office de tourisme de la Normandie et même au-delà, où les visiteurs sont toujours bien accueillis et ne repartent jamais le bec dans l’eau. D’où la véritable étymologie (enfin la mienne) de ce charmant village.

Vous ne trouvez pas déjà que le parcours (du valeureux combattant Edouard Philippe) est déjà assez difficile comme ça ? Et le premier qui avance pour se rendre malin, lui aussi, que cette barrière des 100 kilomètres a été seulement choisie parce que sa…belle-mère habite à 105 kilomètres de son domicile parisien, paiera la future tournée. Mes fidèles lecteurs savent désormais où, à force de faire de la publicité pour le même établissement situé près des halles havraises. De quoi m’attirer de sérieuses jalousies. Mais j’assume.

En attendant, j’entends bien arroser notre délivrance et notre liberté retrouvée le plus rapidement possible chez une conseillère régionale havraise. Je n’aurai que deux-trois kilomètres à parcourir. Une bonne adresse probablement. Je l’ai bien mérité car je vais lui permettre d’économiser des déplacements réguliers à Rouen et Caen. Tout se mérite dans la vie. Et comme un bonheur n’arrive jamais seul, je retrouverai plus tard avec grand plaisir Messire Laurent, un ancien proche collaborateur d’Antoine Rufenacht et d’Edouard Philippe, au plus près du Bon Dieu (qu’à ses saints de glace) Hervé Morin depuis cinq ans. C’était mon message un peu personnel de refonte de l’histoire, j’en conviens, mais tellement authentique. Je ne remercierai jamais assez la complicité innocente d’un élu local et départemental, qui m’a lancé bien involontairement sur la piste de réécriture de ce cercle très vertueux qui m’évite…à titre personnel de partir m’exiler, même à vol d’oiseau marin, dans le Cotentin. Une superbe région au demeurant avec un chouette de bar « Le Goëland » donnant sur la mer à Jonville. Et non pas Joinville-le-Pont, impossible à rejoindre avec cette règle. Et puis pour ceux qui connaissent, un petit pont plus modeste à circulation alternée, se situe à quelques dizaines de mètres. Mais je me suis interdit toute provocation à caractère familial! Et je respecterai cet engagement. Vive les cent kilomètres. Reste à connaître la vitesse: à 80 ou 90 kilomètre-heure? On a tellement été sevrés ces deux derniers mois que l’on ne va pas se donner la moindre limite!

P.S (pour de vrai!): Aujourd’hui 10 mai et veille du 11 (la Palice n’aurait pas dit mieux): les socialistes fêteront leur délivrance et joie avec l’accession au trône au palais de l’Elysée en 1981 de François Mitterrand et de deuil pour les quelques gens de droite, qui à l’époque, craignaient l’arrivée des chars soviétiques à Paris. Qui restèrent finalement confinés à Moscou.

Et un petit clin d’œil au très socialiste (je plaisante) Gaby de ne pas avoir choisi le site du Mont-Saint-Michel comme lieu d’accueil du conseil régional. Au niveau accessibilité ce n’est pas non plus génial…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :