« Z’avez pas vu Mirza ? » et « Susanna! Allo! maman bobo…

« Z’avez pas vu Mirza ? » chantait Nino Ferrer dans un autre siècle. Que j’ai remis au goût du jour en cette journée 2 du déconfinement. Mais à l’adresse d’un membre du gouvernement totalement porté disparu depuis deux mois. Je veux parler du secrétaire d’Etat, Laurent Pietrazeswski, chargé des retraites, qui très probablement l’a prise depuis des semaines. Aurait-il été débarqué à l’insu de son plein gré ?. Je suis très inquiet. Qui se soucie aujourd’hui de son sort? Comment se fait-il que nos sénateurs, si prompts à dégainer, n’aient pas encore diligenté une commission d’enquête ? Quand même, il s’agissait d’un poids lourd du gouvernement que l’on voyait alors tous les jours ou presque lorsqu’il n’était question que de retraite et du moustachu de la CGT, Philippe Martinez, devenu lui aussi barbu pendant son confinement. Voudrait-il faire concurrence à notre Premier ministre ? Ca n’a pas empêché d’ailleurs ses « sbires » de s’attaquer honteusement au leader de la CFDT, Laurent Berger, affublé d’une tenue de cuir avec le patron des patrons, Geoffroy Roux de Bezieux, dans un numéro « sado-maso » de duettistes, à caractère homophobe! Le confinement peut rendre décidément très…con!

Peut-être qu’un célèbre animateur-journaliste, Jacques Pradel, devrait être lui aussi sorti de sa retraite pour enquêter sur le secrétaire d’Etat jeté aux oubliettes de l’histoire. Aurait-il été enlevé, séquestré pendant tout ce temps ? La France a peur de prendre connaissance d’une terrible nouvelle. Il n’y en a que pour Sibeth, Nono Le Maire, Gérald Darmanin, Olivier Veran, la nouvelle star du top 10 et même du top 5, avec la sœur jumelle du « Grand blond », la Pierre Richard gouvernementale, Muriel, chargée du travail et du social, Christophe, le premier flic, Jean-Michel, le proviseur, chouchou du personnel enseignant. Promis en cas d’échec de cette rentrée exceptionnelle à porter un bonnet d’âne taille XXL et subir de nombreuses heures de colle. Sans oublier la flamboyante Nicole, la grande pote des robes noires. Il n’y a vraiment pas de justice pour le plus célèbre des disparus désormais inconnu au bataillon de la discrète ministre des Armées, Florence Parly 2, puisque déjà ministre socialiste du temps de Lionel Jospin. Ca tombe bien car certains centres commerciaux, les plus petits, ont pu rouvrir leurs portes.

Je suis vraiment désarmé devant ce silence étourdissant de tous les médias. Peut-être se trouvait-il sur le porte-avions Charles de Gaulle comme passager clandestin ? Et si c’était lui le dernier « marin » encore touché par le Coronavirus. Bonne nouvelle: l’escale bretonne de Brest du fleuron de notre marine nationale a été totalement blanchie. Une vraie…Recouvrance (le nom du pont le plus célèbre du second port militaire français) de l’honneur retrouvé!

Aurait-il été mis aux arrêts de rigueur par la Grande muette pour escroquerie liée au trafic des stocks de masques ? Il y a bien un ancien conseiller d’Olivier Veran qui essayait de monnayer son carnet d’adresse pour faire des affaires avec un fournisseur véreux et surtout fantôme. Allez savoir! Il me revient aux oreilles un tube (le seul) du chanteur Hervé Cristiani avec son titre « Il est libre Max » que j’ai détourné, actualité oblige, en « Il est libre Masque ». « Il y en a même qui disent l’avoir vu voler ». En tout cas, il serait temps que la DGSE, la CIA, le Mossad israélien, fassent leur boulot et mettent leurs meilleurs espions sur la piste pour le retrouver. La France veut savoir. Car au final, il serait temps que le Monsieur retraite réapparaisse au plus vite pour signifier la retraite définitive et sans pension à M. Covid 19.

On a retrouvé en revanche, sans qu’il y ait eu un avis de recherche, après trois mois d’abstinence de diarrhée verbale, nos syndicats des transports parisiens évidemment vent debout digne d’une bonne tempête bretonne contre la reprise du trafic dans les métros et bus. Ceux-là, leur disparition ne nous avait pas trop vraiment chagriné. De tout de façon, pas grand monde n’aurait payé la moindre rançon…

P.S: un spécial jeunesse aujourd’hui avec une dédicace en forme de clin d’œil à l’attention de ceux et celles qui fêtent ce jour, hors confinement, leur anniversaire. Pourquoi pas par hasard leurs vingt ans. Je leur offre bien volontiers une citation très connue de l’auteur provençal, Marcel Pagnol: « C’est facile d’avoir vingt ans! Voyez, je vais les avoir et je n’ai rien fait pour ça ». Félicitations aussi à leurs mamans ayant eu la bonne idée de patienter jusqu’au 12 mai en l’année 2000 historique. A deux jours près, ils étaient encore confinés. Même si je n’y suis pas pour grand chose, je mérite ma part de gâteau. Grosses bises virtuelles à tous les concerné(e)s. Elles, en priorité, se reconnaitront!!! Allez, une petite dernière en chanson « Susanna, Susanna, Susanna » (Suzanne en patois normand) interprétée par le chanteur italien Adriano Celentano, contemporain de Nino. Mais pas de nos jeunes du Millénium, qui s’ils étaient nés du temps de la sortie de ces chansons, atteindraient aujourd’hui la quarantaine. Alors je ne vous dis pas l’âge de leurs mères!!! Allo maman bobo…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :