De bons petits plats en perspective avec un mélange sucré-salé et un potager « municipal » prometteur!

Un peu de légèreté en cette journée dominicale de la Pentecôte où je vous propose une belle corbeille de fruits et légumes pour une cuisine qui, cette fois-ci, n’est en rien électorale! Encore que?

Ca se passe d’abord en Martinique, île antillaise comme chacun sait reine de la banane et de l’ananas, où la popularisation des mesures de protection par la préfecture à suscité une… seconde vague du virus ou plutôt une vigoureuse protestation.. Il faut reconnaître que le préfet prénommé Stanislas comme Guérini, le charismatique délégué de LaREM, avait eu une idée de génie en validant une affiche au goût pas franchement vanillé mais jugé comme un poil raciste, voire colonialiste pour certains. Ladite affiche était en effet illustrée d’un dessin avec ce slogan « Distanciation sociale=1 mètre ou cinq ananas ». Un bel ananas de bon volume assurément. Des internautes un peu grivois se sont emparés du sujet pour substituer les ananas par une autre spécialité du pays, la banane et vous avez bien compris, des comparatifs un peu graveleux entre les…gens du cru et les métropolitains et petites et grandes « Zoreilles » antillaises, les anciens « colons » originaires de la métropole. Et ça, c’est pas raciste ? En attendant, le préfet a préféré très vite…se retirer de cette position gênante, en supprimant cette campagne d’affichage. De peur de recevoir de tomates, moins connues de la culture martiniquaise ?

Il y en a un, parmi nos plus illustres chefs de la région, en la personne du doublement étoilé honfleurais du SaQuaNa, qui, précisément, n’a pas la banane en cette sortie de déconfinement et la réouverture des restaurants. Alexandre Bourdas a en effet décidé de revoir totalement sa carte en abandonnant la haute-couture gastronomique pour se reporter, en autres, sur des plats à emporter comme les sushis et une cuisine plus abordable au niveau des tarifs. Un virage à 190 degrés que pourrait hélas! suivre nombre de ses talentueux collègues, très interrogatifs sur la poursuite de leurs activités après cette crise sans précédent.

La banane, le maire du Havre, Jean-Baptiste Gastinnes, l’avait davantage à l’heure de poser non pas la première pierre dans le jardin, mais bien de lancer médiatiquement le potager municipal, non pas sur fond d’artichaud, mais bien de l’hôtel de ville. Fruits (mais pas la banane) et légumes devraient y pousser en toute quiétude. Souhaitons que cette initiative ne soit pas ruinée par des actes de vandalisme pour la municipalité et que la récolte des herbes aromatiques et autres soit fructueuse. Ca va peut-être tout de même être juste pour récolter déjà les premiers fruits fin juin. Encore que le persil, plat et frisé, soit notamment déjà bien avancé! Ce jardin « ouvrier » face mairie, pourrait nous valoir aussi quelques comparatifs dans les toutes prochaines heures. En attendant, chut!!! Le fruit n’est pas encore mur…

Cerise sur le gâteau, il est une info d’extrême importance qui, en milieu de semaine, a déclenché les passions sur la toile et dans médias très charitables et confraternels: l’excès de vitesse du journaliste vedette de BFM, Jean-Jacques Bourdin, coupable d’avoir appuyé trop fort sur…le champignon sur l’autoroute en traversant le Cantal à plus de 180 kilomètres/heure. La presse en a fait bien sûr une… »Montagne », le titre du quotidien régional, en laissant fuiter avec gourmandise l’information croustillante à l’égard de la « star » souvent donneuse de leçon et caricaturée: « la France veut savoir, expliquez-vous ». S’il a bien reconnu l’infraction au code de la roue pour la vitesse, il a rejeté en bloc l’accusation de ne pas avoir respecté l’interdiction d’aller au-delà des cent kilomètres. de son domicile parisien. Il avait bien une attestation! Justifiée selon sa compagne également journaliste reconnue, Anne Nivet, toute aussi meurtrie par le buzz provoqué. Son déplacement était en effet motivé par le fait qu’il se rendait au chevet de sa maman, mourante dans un EpHAD du sud de la France. Ca prête évidemment moins à sourire pour les ricaneurs, qui ne savaient pas tout!

Moins en tout cas que la rumeur concernant la venue annoncée de « Doudou » dans sa bonne ville du Havre, où il était censé « faire des images » à proximité du « Volcan », samedi après-midi. Il n’en fut rien. A moins bien sûr qu’il se soit transformé pour ne pas être reconnu! Nul doute qu’il se serait lui aussi fait « épinglé » pour dépassement de kilométrage, si tel avait été le cas. Il faut bien en rire, à moins que l’on nous fournisse les images de ce magnifique tournage. Alors Jean-Paul (Lecoq) tu nous les donnes ces clichés du scoop immortalisant cette rencontre discrète d’entre-deux tours et plus encore, mois! Chiche. Comme les pois pour compléter le menu de légumes du jour. Le couscous électoral devrait reprendre toutes ses saveurs à partir de la semaine prochaine. Sinon, gare au chômage partiel! Ce sera mon ultime clin d’œil « pentecôtesque » et bienveillant, une « bravitude » à la « Ségo ».

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :