Un « champion » d’exilé fiscal pas blanc comme neige!

On vit vraiment une époque formidable. Nos « champions » les plus populaires si l’on en juge les classements des personnalités les plus au top de ces dernières années, viennent de sortir, à l’exception notable encore de Jamel Debouzze (un peu passé aux oubliettes du vedettariat), de leur silence pour monter au filet de l’antiracisme noir et des dérives violentes de certains policiers et gendarmes. Après le comédien Omar Sy, adulé après son succès des « Intouchables » c’est à autre grand nom, celui de l’ancienne star des courts de tennis, Yannick Noah, de sortir de sa retraite de chanteur (le succès de son tube Saga Africa est bien loin derrière nous). Et de s’interroger sur le fait que les sportifs blancs ne viennent pas à sa rescousse pour dénoncer comme lui les violences policières. Qui lorsqu’elles sont avérées méritent effectivement d’être réprimandées avec toute la sévérité qui s’impose Lui qui vit encore régulièrement à New-York comme son fils, Joaquim, toujours basketteur, mais en fin de carrière dans la prestigieuse NBA, est-il le mieux placé pour faire à la leçon à la terre entière et surtout aux « sales blancs », ses anciens collègues du monde sportif nanti, qui comme lui, sont aussi souvent des champions hors catégorie de l’exil ou de l’évasion fiscale.

Toute est aussi drôle à son niveau l’attitude du Défenseur des Droits, Jacques Toubon, qui, dans son rapport annuel, n’a pas de mots assez durs, pour crier à la discrimination raciste de nombre de forces de l’ordre qui utilisent selon lui des armes par trop dangereuses. Heureusement que ses recommandations de plus en plus d’une façon générale dirigées contre le gouvernement, ne sont pas suivies d’effets sur le terrain. Il ose notamment reprocher aux forces de l’ordre d’être dissimulées derrière des cagoules, dans certaines de leurs interventions. Et pour les voyous, c’est autorisé ? Explication: « les « flics » ne peuvent pas être reconnus s’ils commettent des bavures ». On croit marcher sur la tête! A quand des pistolets à eau pour faire « joujou » pour essayer de se défendre de leurs agresseurs ?

Quelle curieuse mue « gauchisante » de l’ancien ministre de la Justice et de la Culture, beaucoup plus à droite dans son comportement à cette époque. C’est quand même rare à son âge avancé de devenir un insoumis. Si certains électeurs de gauche se droitisent parfois avec l’âge, parfois, lui est bien parti pour finir chez Besancenot et le Nouveau Parti Anticapitaliste (NPA) Bienvenue camarade. Défendre les droits n’est pas se donner trop de droits. Il va toutefois se réjouir de la décision du ministre de l’Intérieur, Christophe Castaner, de supprimer la technique dite d’étranglement utilisée par les policiers en cas de rébellion de l’interpellé.

Il serait en revanche étonnant qu’il intervienne pour se porter au secours de la malheureuse candidate LaREM aux municipales à Paris, Agnès Buzyn (évaluée à 20 % au second tour, soit moins du double d’Anne Hidalgo), qui s’est retrouvée bizarrement gommée de plusieurs documents électoraux (affiches et tracts) de certains de ses candidats têtes de liste dans des arrondissements de la capitale. Un « caviardage » facilement explicable et notamment opéré par Gaspard Gantzer, l’ancien communiquant de François Hollande, qui, lui, a préféré s’afficher aux côtés du Premier ministre, Edouard Philippe. Un choix très probablement plus porteur en terme électoral en prévision du 28 juin prochain!

A Evreux, le dernier conseil municipal de la mandature « spécial covid-19 », s’est déroulé hier soir lundi en l’absence des anciens « putschistes » du maire républicain et colistiers du candidat marcheur qui avaient préféré la politique de la chaise vide, contrairement au jeune ancien élu socialiste, Gérard Silighini, qui, après plus de vingt ans de mandats dans la majorité et plus souvent dans l’opposition, a décidé de tourner la page. Pour en rouvrir d’autres eu raison sa passion pour l’écriture.

Un dernier mot enfin pour renvoyer à leurs chères études, les scientifiques et politiciens de l’opposition, qui, en nombre, s’étaient émus de la réouverture de certaines écoles et qui aujourd’hui, souvent les mêmes, manifestent avec la même vigueur contre la lenteur excessive desdites réouvertures…Fermez le ban!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :