Emmanuel Macron en chute libre et Edouard Philippe en « parachute ascensionnel »! et un cocorico hippique pour un maire normand…

A chacun sa direction. L’un toujours un peu plus en chute libre et l’autre en parachute ascensionnel! La cote de popularité du chef de l’Etat,à en croire la dernière livrée sondagière de Paris-Match, devant paraître demain jeudi, montre une nouvelle baisse conséquente de 7 points. Ce qui l’amène à atteindre un score de 41 % d’opinions favorables (à comparer tout de même à ses 27% de décembre 2018 au plus fort de la tempête des Gilets jaunes) contre 57 % à Edouard Philippe, le plus populaire derrière l’intouchable Monsieur Hulot, toujours à 71 %. « Je ne fais rien, je ne dis rien mais je capitalise toujours » pourrait chanter l’ancien ministre écolo breton. Un autre « glorieux ancien » qui le courtisa en vain, Nicolas Sarkozy, pourrait chanter en duo avec lui sans la moindre difficulté, toujours placé sur la troisième marche du podium.

De chant, il pourrait toujours en être question avec le président de la République. « Je suis un incompris » pourrait-il fredonner chaque matin en se rasant, alors que la presse américaine, dont le prestigieux New-York-Times ne comprend pas pourquoi il n’est vraiment pas prophète en son pays et tacle une telle ingratitude. « Les français ne sont jamais contents » appuie-t-il en félicitant Emmanuel Macron pour sa gestion de la crise du coronavirus.

Une sortie de crise qui à l’exception du ministre de l’Education nationale, Jean-Michel Blanquer (+3 points) dans son cartable d’école, ne profite pas à la quasi totalité des ministres dont c’est le grand plongeon ou la brasse coulée d’envergure. Moins huit points pour les anciens républicains, Darmanin et Lecornu, moins sept points pour Pénicaud et Belloubet, moins six pour Castaner. Ca gêle dur!

La « pauvre » Garde des sceaux est à nouveau mal embarquée, en acceptant de recevoir la famille d’Amara Traoré sur injonction du président de la République. Encore une « belle » erreur détestable! Comment peut-on s’abaisser à recevoir qui plus est l’affront suprême d’une fin de non-recevoir par la sœur de la victime. La nouvelle icône tricolore chez une partie non négligeable de « moutons noirs »politiques en soutien à une famille de délinquants avérés pours faits graves: extorsion de fonds sur personne vulnérable, agressions multiples, trafic de drogue, échanges de coups de feu avec des gendarmes et même un viol en détention quelques semaines avant sa mort pour le jeune Amara, sur son co-détenu à Fleury-Mérogis!

Deux de ses frères sont d’ailleurs toujours en prison.

Faut-il bien préciser qu’un tel palmarès familial ne justifie nullement la mort d’un homme lors d’une énième interpellation musclée.

Mais de là à faire des amalgames entre les violences policières américaines et françaises?

Trop c’est trop, comme le mimétisme de ce geste de « genou à terre » certes symbolique mais tout de même! Certains peuvent aussi y avoir un signe d’allégeance et de copier-coller à un pays de démesure avec la circulation de 300 millions d’armes et où l’on vient d’ordonner la déprogrammation du chef d’œuvre « Autant en emporte le vent » témoignage de son époque qui a marqué des générations dont l’une des héroïnes, la seule encore vivante Olivia de Havilland, vient de fêter ses 104 printemps à Paris où mariée à un écrivain français, elle réside depuis très longtemps.

Ne faut-il pas y voir aussi un principe de précaution imbécile ?

De quoi se donner bonne conscience auprès des communautés noires, dont leurs aînés ont été réduits à l’esclavage et à la soumission! Faudra-t-il gommer la place historique dans notre pays laissée par Napoléon, qui a mis le feu à toute l’Europe et rétabli l’esclavage. Mais pas seulement, heureusement…A quand le « déboulonnage » de ses statues ?

Pour en revenir à la politique, on peut constater que Edouard Philippe capitalise sur son action et son envergure Homme d’Etat à sang-froid et mesuré, une partie majoritaire des électeurs à gauche (51 %) et surtout chez les Républicains (92 %). Ce qui n’est pas sans inquiéter de plus en plus les amis de Christian Jacob, Gérard Larcher et François Baroin, toujours aphone. Le Parti des Républicains à l’exception de Rachida Dati, seconde personnalité de droite la plus populaire derrière son ancien président, ne bénéficie pas, loin s’en faut, du trou d’air des troupes en désordre macronistes.

Et pas davantage à Marine Le Pen, dont la posture de Cassandre, lui vaut de dévisser de cinq points, alors que l’ancien président « normal » François Hollande, reste toujours inaudible. Alors qu’il vient d’annoncer dans un quotidien italien son intention de réfléchir à un éventuel retour en 2022! Comme quoi il est quand même plaisant de s’offrir une bonne dose de rire…Ciao bello!

Et bonjour à Philippe Augier, maire de Deauville depuis 2001, nommé il y a quelques heures à la tête du PMU, succédant à Bertrand Meheut, ancien président de Canal +. Cela fait près de cinquante ans que le monde hippique tient une place au…centre de son quotidien. Il a notamment bien œuvré auprès des plus hauts personnages de l’Etat pour la reprise des courses effective depuis le 11 mai dernier. Incontournable dans le monde hippique, le maire centriste de la station chic de la côte fleurie, a joué aussi un rôle important dans la réussite des prestigieuses ventes de yearlings, ces dernières années dans sa ville, au cœur de l’été.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :