Ca « déboulonne » très grave et…un sondage plutôt bon mais pas décisif pour « Doudou »!

Mieux vaudrait en rire et le prendre avec une certaine dérision. Même si la situation est quand même très préoccupante!

Il a suffit de l’agonie inacceptable d’un Américain anonyme (mais qui ne l’est plus vraiment) du nom de George Floyd, assassiné par un policier multirécidiviste en terme de violences, pour que la chasse aux partisans de l’esclavagisme et de l’ancienne colonisation, se déchaîne un peu partout dans le monde. Un virus appelé aujourd’hui déboulonnage grave! « Autant en emporte non pas le vent » mais bien la tempête. Dan un verre d’eau passager ?

Principale victime: l’aventurier-explorateur italien, Christophe Colomb, considéré comme l’un des pires auteurs de génocides des tribus amérindiennes. Plusieurs de ses statues ont été décapitées pour finir dans l’eau. Vous imaginez, notre « Gégé » national, Gérard Depardieu qui interpréta le découvreur de l’Amérique dans le film « 1492 », se mettre à l’eau à l’insu de son plein gré. Découvrons-nous aujourd’hui les travers d’une époque heureusement révolue depuis tout de même…un petit moment? Il est toujours facile, même s’il ne s’agit pas d’effacer certaines traces sombres de l’histoire, de la refaire précisément cette histoire avec nos yeux d’aujourd’hui! Certains ont découvert l’Amérique et d’autres l’outrance ridicule. Comme le vandalisme perpétré de façon toute aussi scandaleuse et la destruction d’un buste de Winston Churchill en Angleterre. Jusqu’où ira-t-on ?

Chez nos amis belges, c’est la statue du roi Léopold II qui s’est vue maculée de rouge sang. La couleur d’un génocide commis au Congo devenu belge et ayant soi-disant (mais ce chiffre est vivement contesté) provoqué la mort de 10 millions de ses habitants, tués au nom de la colonisation, au XIX e siècle.

A quand l’interdiction de la lecture de l’album (déjà contesté à sa sortie) du dessinateur…belge, Hergé, et son célèbre héros, »Tintin au Congo » et pourquoi pas la programmation du film « La vache et le prisonnier » avec Fernandel. A quelque titre ? Ne vous inquiétez pas, ils vont chercher et probablement parvenir à leurs fins!

Ils sont déjà parvenus à tordre le cou à deux victimes expiatoires au pays des Droits de l’Homme, la France, avec le très symbolique Colbert, célèbre ministre de Louis XIV, dont on ne retient plus désormais ou presque que l’image de l’auteur du fameux « code noir » concernant la colonisation des terres antillaises. Entre autres. Un passé pas joli, joli, certes, mais qui après presque quatre siècles d’histoire, mérite-t-il pour autant ce soudain focus et cette chasse aux sorcières. Qui ne sont pas de Salem, pour reprendre un autre titre connu du cinéma avec le couple Signoret-Montand. Que penser de cette harangue d’un manifestant communautaire de cette semaine appelant ses amis à prendre la Bastille, version millésime 2020. En l’occurrence l’Assemblée nationale devant laquelle trône une statue de l’affreux Colbert, comme il existe une salle du même nom à proximité de l’Hémicycle. On peut aussi s’attendre au pire avec quelques unes de nos plus belles plumes, Molière, Voltaire et bien d’autres.

Il est aussi encore étonnant que des voix ne se soient pas élevées au sein de l’Education nationale et leurs relais politiques pour exiger que les établissements scolaires portant le nom de « l’inventeur » de l’école publique, laïque et obligatoire, soient débaptisés car en matière de ségrégation raciale, Jules Ferry, l’apôtre laïc de la suprématie des blancs sur les noirs, est de toute évidence contestable. Mais toutes ces poussées de fièvre ne sont-elles pas contre-productives et ne font que le lit électoral de la « tata » et de la « nièce » Le Pen. Bravo!

Sur ce, je vais me jeter sur un…petit noir bien chaud. Que je préfère et de très loin au chocolat « Banania ». L’excuse et la repentance, ça suffit. A l’exception de celle très « entendable » du président Chirac sur le comportement de nos « bons fonctionnaires français » pendant l’Occupation!

PS: l’arithmétique électorale n’est jamais simple! Il ressort du sondage de l’IFOP, publié aujourd’hui, que 46 % des voix du premier tour qui se sont portées sur le candidat « vert » Alexis Deck iraient vers Edouard Philippe au second. Ce qui, à franchement parler, n’est pas une énorme surprise. Il n’en demeure pas moins que l’écart entre les deux finalistes, Edouard Philippe et Jean-Paul Lecoq, en faveur du Premier ministre, est certes prometteur (53-47) mais pas totalement décisif. D’où l’importance du vote des « ainés » qui ont connu les années communistes! Et qui s’en souviennent! Mais c’était il y a vingt-cinq ans pour les plus anciens Il y a tout lieu a priori de s’interroger sur la timidité des électeurs et électrices havrais de droite et du centre, encore frileux pour une petite partie d’entre eux, à l’égard de l’équipe sortante. La vague sondagière très porteuse pour le locataire de l’hôtel de Matignon, n’est pas gage de succès d’une victoire si large! Reste que seule la victoire est belle surtout dans ce contexte. Le score sera surtout très scruté…au niveau national!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :