Ni bon, ni vraiment mauvais: une simple bande-annonce!

« Catastrophique » selon les oppositions, toujours aussi ridicules, « géniale » selon les amis du Président, toujours aussi peu enclins au réalisme modeste. La vérité se situe probablement au milieu du gué avec un résultat d’examen qui le contraint à un oral de rattrapage en juillet prochain décisif, comme des lycéens sur la corde raide pour réussir leur bac. Comme quoi les premiers de la classe sont également invités à revoir leurs copies.

Comment pouvait-il en être autrement alors que l’échéance électorale du 28 juin prochain se profile…dangereusement pour les troupes macronistes encore qualifiées pour le second tour. Et que l’on parle d’une claque probablement dans la foulée du 15 mars. Ca n’aurait pas été très malin de sa part qu’il abatte toutes ses cartes pour ramasser quelques jours plus tard une volée électorale avec un cadre bien défini et éventuellement porteur en terme d’espoir électoral. La toile du maitre, Emmanuel Macron, s’est donc limitée à une simple esquisse. Forcément donc frustrante pour un grand nombre d’observateurs non radicalisés. Ni d’un côté, ni de l’autre.

 De la situation des policiers, il en fut question. Sans qu’elle calme pour autant leur colère. Peut-être le moment le plus fort de cette intervention solennelle de dix-neuf minutes. La plus brève dans la bonne mesure. Ce qui lui a été reproché par les mêmes, qui, hier, s’étaient gaussés sur ses longueurs. Passons sur le passé. Alors que le chef de l’Etat a lancé un « open bar »réjouissant sur l’ensemble du territoire. Ca, c’est plutôt « chouette » pour tout un pan économique vital aussi pour le moral des troupes déconfinées, assoiffées d’un retour à la convivialité.

Un bon plan peut-être pas toujours vécu positivement par quelques réfractaires de l’Education nationale faisant preuve d’une extrême lenteur pour leur retour en classes. Pour seulement deux petites semaines. De trop ? Le mammouth n’est pas prêt d’être dégraissé au niveau de son état d’esprit! Résistant et pas franchement dans le bon sens.

Le masochisme français a toujours de beaux jours devant lui. Force est de reconnaître que ce teasing, pour reprendre une expression très mode dans le monde l’audiovisuel, a été, lui plutôt réussi. Encore un gros effort, Monsieur le Président, passable à son premier oral de la mi-juin mais qui, très probablement, sera moins flou en juillet.

 Quand il y a un flou, c’est qu’il y a un loup. Quoi de plus naturel avec cette « mascarade » depuis le 15 mars dernier.

Pouvait-il aussi s’avancer davantage alors qu’il opérera à froid après le scrutin municipal à un probable changement d’équipe gouvernementale avec ou non le même capitaine, Edouard Philippe.

En attendant 21 millions de français se sont « postés » devant leur écran pour suivre avec un intérêt contrasté cette intervention présidentielle non dénuée d’une saveur d’autosatisfaction. Il manque encore pas mal de petits ou gros cailloux pour construire le chemin…du virage qui guette au tournant de l’été! 

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :