Municipales: Tournée (sans alcool!) de campagne « pancartée, badgée, maritale et canotée »

Rien ne vaut l’original. C’est bien connu! « Pancartés » il y encore peu, les troupes de Jean-Paul Lecoq, au Havre, ont arboré un nouveau visage (pas très masqué d’ailleurs) ou plutôt un revers sur…leur veste (prémonitoire ?) ou maillot: des badges. C’est tout nouveau. Ca vient de sortir il y quelques jours après ceux de l’équipe adverse. Mais il y a badgés et badgés. La copie et l’original. Manquerait-on d’idées du côté des communistes et insoumis pour faire campagne ? Allez savoir! Reste à connaître quelle sera l’identité des futurs pigeons de l’élection?

Sur leur terrain de prédilection, les « philippistes » étaient encore en grand nombre autour de leur chef, sur le marché dominical des Halles pour une dernière tournée avant le verdict des urnes électroniques, dimanche prochain. L’ultime ligne droite pour convaincre et reconvaincre. Un défi pour les deux rivaux et surtout pour le Premier ministre qui joue beaucoup plus gros dans la bataille des municipales. « Le plus beau des mandats » s’est plu à répéter le locataire de Matignon, qui refuse contrairement à son adversaire de « nationaliser » le débat. Au Havre on parle des dossiers havrais. Avec, au détour d’une journée bien remplie sur ses terres…l’occasion pour lui de ceindre l’écharpe tricolore et en tant que conseiller municipal, il a accompli un geste qu’il aime tout particulièrement: celui de célébrer un mariage. Le dernier de sa mandature. « Vous vous mariez devant moi, s’est-il amusé à plaisanter, et la loi, c’est moi aujourd’hui. Vous n’êtes pas contraints à dire oui, hein, je vous sens tendus », s’adressait-il encore aux jeunes tourtereaux avec son humour caractéristique.

Vous pouvez être rassurés: les deux mariés sont bien repartis avec leurs alliances. Et avec le souvenir ému d’un double événement qui marquera leur vie. Le plus longtemps possible.

Peut-être que « Doudou » pensait à cet instant précis à un autre mariage ou plutôt remariage. Celui avec des dizaines de milliers d’électeurs dans tous les quartiers de sa ville de cœur. Pour une nouvelle bague au doigt d’une durée de six ans. Même si la nuit de noces, enfin façon de parler, n’aura probablement pas lieu au soir du 28 juin. Il n’a pas encore rompu avec la belle Matignon qu’il fréquente avec passion depuis trois ans! Et avec une certaine réussite si l’on en juge le nouveau sondage du jour du JDD, avec quatre nouveaux points glanés dans une gibecière déjà bien remplie.

A Evreux, je ne sais si le maire sortant, Guy Lefrand, a célébré son dernier mariage de la mandature, samedi, mais toute son équipe avait sorti pour faire l’ambiance un beau canotier de couleur bleue et tenir haut le pavé de la place Armand Mandle (du nom d’un ancien maire de la « Cité-Jolie »). Une belle place rejointe dans la journée par l’équipe d’en face, celle du socialiste Timour Veyri, toujours utilisateur de son triporteur dont les pneus doivent un être peu dégonflés avec tous ces kilomètres parcourus. Tant qu’ils ne sont crevés, l’espoir demeure!

Et en cette journée de la fête de la musique, la préfet de Seine-Maritime a eu l’idée intelligente de signer un arrêté d’interdiction de vente d’alcool pour les seuls commerçants cavistes spécialisés dans ce domaine! Un jour de la fête des pères, il fallait oser pareille bêtise. Qui aurait dû seulement être limitée dans le temps à la soirée. Les grandes surfaces, bouchers, charcutiers, crémiers…et même le Picard du coin, avaient le droit eux de vendre des bouteilles de vin à leur clientèle. Tous à l’eau, gazeuse ou naturelle. On croit rêver ou plutôt cauchemarder! C’est comme si les fleuristes avaient été empêchés de vendre des bouquets, deux semaines plus tôt. La bureaucratie bête et méchante a encore de beaux jours devant elle!

PS: un mauvais aiguillage a selon toute probabilité visiblement conduit un supporter de l’équipe Lecoq à l’afficher très mal. Une affiche du candidat communiste s’est en effet retrouvée collée sur un support pas très loin de ses terres électives d’avant à Harfleur, localité située à une petite dizaine de kilomètres du Havre. Il a été certainement pris dans son élan généreux! Nous ignorions jusqu’alors que la ville de Harfleur avait été annexée par Le Havre. Voire l’inverse. Ce sera tournée générale à la charge du colleur, blagueur et gaffeur. Mais pas aujourd’hui à cause de Monsieur le préfet! Ce n’est heureusement pas toujours fête. De la musique.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :