Municipales: plutôt tutu vert que tutu rose et des…excès de vitesse diversement appréciés!

La rose semble bien fanée du côté de la capitale. Mais pas dans sa proche banlieue à Levallois-Perret, où la plus belle image de la fête de la musique (on a moins apprécié les vagues humaines parisiennes) est venue d’un Patrick Balkany au meilleur de sa forme.

On est vraiment heureux que son Isabelle et lui aient repris toutes leurs forces à l’occasion du confinement dans leur moulin de Giverny. A la bonne…Eure pour un air vivifiant. N’était-il pas « tout mimi » le grand Balkany, de rose vêtu, comme un flamant, où un « rat » de l’Opéra dansant sur l’air du Lac des cygnes ». « Un petit séjour à la Santé et vous ressortez frais comme une rose » commentait ce matin l’une de mes amies internautes de son nom d’emprunt Armande, comme l’une des héroïnes de Molière. Normal pour une passionnée de théâtre.

La belle ibérique d’à côté, Anne Hidalgo, est aussi fraîche comme une rose à en croire le dernier sondage qui la place en position idéale en terme électoral. C’est quand même fou. « Bâchée » par une majorité de Parisiens et Parisiennes, elle va néanmoins en reprendre pour six ans, sauf énorme surprise. A moins, même si elle s’en défend la main sur le cœur, qu’elle soit tentée par une candidature au poste suprême. Elle ne serait pas dépaysée, qui plus est. Il existe un illustre précédent: Monsieur Jacques Chirac.

Elle pourrait représenter dignement le parti écologiste. N’y-a-t-il pas plus verte qu’elle ? La rose socialiste au poing, cela fait bien longtemps qu’elle a disparu! Vendue comme l’immeuble de Solférino. Mais le grand « dadais » de Yannick Jadot, première asperge du parti « vert », ne l’entend pas de cette oreille. Surtout qu’avec son melon d’après Européennes, il entend bien surfer sur des possibles victoires municipales dans plusieurs des principales métropoles régionales (en alliance ou pas avec des forces de gauche) à Strasbourg, Bordeaux, Toulouse…et surtout Marseille et Lyon. La totale! Merci qui ? Bravo à la droite et au centre!

Du jaune au vert, on en voit de toutes les couleurs. Et le pire est peut-être à venir avec les effets de la fameuse Convention citoyenne pour le climat, voulue et lancée en janvier dernier par le chef de l’Etat.

Les cent-cinquante citoyens tirés au sort ont livré après une gestation de neuf mois un magnifique bébé à Elisabeth Borne, la ministre de l’Ecologie. Même s’il est vertueux que l’on songe à réduire les gaz à effets de serre, il y a de quoi être inquiets à la lecture d’une partie de ces mesures chocs. Heureusement encore que l’une d’entre-elles ait été retoquée: la semaine des 28 heures. Ils n’ont vraiment rien compris alors que la France et bien d’autres pays de la planète s’apprêtent à vivre une pandémie économique, il se trouve encore de doux rêveurs aspirant à plus de déconstruction ou décroissance. Comme si l’actuelle ne suffisait pas. Pourquoi ne pas revenir…à la Grèce antique, chez qui cette démocratie participative vit le jour il y a plusieurs millénaires, ou plus près de nous, au Moyen-âge. Si c’était encore du temps de la Renaissance et des siècles des Lumières!

Était-ce vraiment le moment de susciter une polémique sur une possible diminution de la vitesse sur l’autoroute à 110 kilomètres/heure? On marche vraiment sur la tête et à côté de nos pompes qui celles-là ne sont pas d’essence. Encore bravo à la ministre de tutelle d’avoir fait part de son souhait à titre personnel de voir cette nouvelle mesure restrictive pour les automobilistes, être adoptée. Et on repart pour un tour! Il n’y aurait alors plus de raison toute aussi objective de régler son dû aux péages…qui normalement devraient devenir gratuits en gares.

Il y en a vraiment marre de cette écologie punitive. Les pères géniteurs de ces trouvailles (il y en a de très bonnes mais qui vont être occultées par les fantaisistes ou utopiques, hélas!) s’en prennent aussi aux amateurs de produits laitiers et viandes. Ils verraient bien une réduction de 20 % de leur consommation. A quand l’interdiction de la côte de bœuf ?

Il se pourrait néanmoins, heureusement que cette montagne écolo ou affiche publicitaire accouche d’une grosse souris au final, voire même d’un rat qui ne sera pas issu lui de l’Opéra Garnier.

Et on gardera une nouvelle fois pour la bonne bouche, l’une des phrases du Premier ministre, lors de son débat avec son adversaire communiste, Jean-Paul Lecoq « mon objectif c’est d’être maire du Havre. Si ça arrive très vite, ce sera très bien » a-t-il lancé innocemment. Nombre d’habitants de sa ville apprécieraient probablement pareil excès de vitesse! Qui ne saurait être comparée à de la précipitation. Ce serait quand même assez paradoxal, même si comparaison n’est pas raison, que l’ancien parti de la faucille et du marteau regagne son ancien bastion, après de vingt-cinq ans de gouvernance Rufenacht-Philippe…alors que son candidat putatif pour les présidentielles de 2022 est crédité d’un glorieux 1%…Giscard, ou l’un de ses imitateurs, revenez-vite pour nous créditer d’un « bon choix Madame » et bon « choix Monsieur » les électeurs! Sans oublier les demoiselles.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :