Un dilemme éteint sans surprise et une « Pagnolade » au pays du pastis politique!

Nous évoquions hier l’insupportable dilemme posé à Nicole Duranton, sénatrice de l’Eure, républicaine et ancienne présidente de l’UMP de l’Eure installée alors par Bruno Le Maire, en bisbille à cette époque, avec le successeur (pendant deux ans) de Jean-Louis Debré, le député d’Evreux Jean-Pierre Nicolas, finalement battu aux municipales en 2008. Continuer l’aventure avec le centriste Hervé Maurey, ou rejoindre le ministre Sébastien Lecornu, investi lundi soir par LaREM. Un choix cornélien de très courte durée puisqu’au lendemain du scrutin du second tour des municipales elle faisait part de son voeu de voir une liste « d’union transpartisane » se constituer avec toutefois à sa tête le ministre Lecornu, son ami politique de toujours, même si elle est restée républicaine. Mais à l’époque de sa première élection, le mouvement En marche, n’était même pas en gestation. Et devant l’échec d’une tentative de rapprochement entre Hervé Maurey, un opposant avéré au gouvernement et au chef de l’Etat et l’homme fort du département, elle a très vite opté pour la main tendue généreusement (il y voit son intérêt de braconner dans le camp d’en face) par son ami macroniste pour faire équipe commune. Un secret de Polichinelle pour le microcosme politique de l’Eure qui ne s’attendait pas à un choix différent. Une option d’autant plus facile à prendre que sa seconde place, sauf accident industriel peu probable, lui assure le renouvellement de son bail puisque Sébastien Lecornu attendra bien au chaud, avant de rejoindre le Palais du Luxembourg où il vise à plus long terme la présidence prestigieuse, au sein du gouvernement. Il a en effet quelque assurance de conserver un marocain au sein du prochain gouvernement. .Le remaniement imminent ne se fera pas en principe sans lui! Et encore sans Bruno Le maire, en tête des personnalités de droite comme de gauche pour remplacer le cas échéant Edouard Philippe, alors que l’on parle dans les coulisses du grand retour (peu probable) de Jean-Louis Borloo et même de l’accession à Matignon de la discrète et…souriante Florence Parly, ministre des Armées et ancienne secrétaire d’Etat socialiste de Lionel Jospin. Un choix éventuel vraiment pas très fun, qui politiquement constituerait une lourde erreur du chef de l’Etat, qui perdrait ainsi quantité de bataillons d’électeurs de droite et du centre! Quelle serait la valeur ajoutée d’une telle nomination ?

Pour en revenir à l’Eure, Nicole Duranton (une femme d’équipe, puisque toujours élue sur une liste municipale, régionale et sénatoriale) dans ce courrier adressé à ses grands électeurs ponctue par cette belle conclusion « Par ce choix que certains me reprocheront, car non-conforme, hors des cadres, trop émancipateur, c’est l’intérêt général que je vise, l’intérêt de nos concitoyens et celui de notre territoire que je vise ».

Cette initiative « émancipatrice » (?) n’est néanmoins pas de nature à beaucoup impressionner son cher ami, le président Larcher et son président de groupe, le vendéen Bruno Retailleau, et surtout ses anciens (?) amis républicains qui, ainsi, vont perdre l’une des leurs, après les deux ministres eurois partis chez Emmanuel Macron, considérés comme des traitres il y a trois ans par les plus virulents. Ca ne va pas être facile pour les grands électeurs des grosses villes de l’Eure de faire le bon choix entre l’ancien maire de Bernay dont l’efficacité et les capacités sont reconnues et le puissant et jeune baron, le ministre Sébastien Lecornu dont la puissance de feu financière pour les élus de l’Eure est toute autre! La fidélité sera-t-elle justement récompensée ?

En Seine-Maritime, Catherine Morin-Dessailly, une proche de Hervé Morin, ne va pas se trouver renforcée par la déroute rouennaise et les mauvais résultats dans sa métropole, où des nouveaux grands électeurs ont été perdus en route, Union ou pas entre les forces de droite et du centre ? Les couteaux ne risquent-ils pas une fois encore de sortir de leurs étuis entre les Républicains et les Macronistes et leurs alliés. Quid de l’accueil réservé à Agnès Canayer ? La sénatrice havraise, ancienne présidente départementale du parti gaulliste, avait été invitée à se placer en retrait dans sa gouvernance départementale pour fait très grave, à savoir sa fidélité à Edouard Philippe aux municipales! Avec le succès que l’on connait. Un très bel arbre qui a caché la déforestation constatée sur l’ensemble du territoire. Une nouvelle désunion entre les droites et le centre pourrait être mortifère. Et ce ne sont pas les bisbilles de l’Eure qui vont améliorer le climat.

Et le meilleur pour la fin concerne une autre sénatrice à l’accent plus chantant: la sudiste des…quartiers nord de Marseille, Samia Ghali, la future faiseuse de reine d’ici à vendredi qui, avec ses quelques élus, décidera du sort de la prise de pouvoir de la mairie, à gauche ou à droite. La logique aurait voulu que son coeur penche plutôt à gauche. Mais ses relations sont tellement conflictuelles avec ses anciens amis du parti socialiste et les écologistes que tout reste possible. Tout va lui être promis jusqu’à la dernière heure par les deux rivales, qui au final, pourraient être les « cocues » de cette « Pagnolade » à la sauce marseillaise. Une première vient de se désister la personne de Martine Vassal, la présidente républicaine de la métropole, au profit du député Guy Tessier, l’invité de la dernière heure ou presque. Quel pastis!. La bouillabaisse marseillaise au goût épicé nous promet peut-être encore un ultime rebondissement…Peuchère. Ca va encore flinguer jusqu’à l’épilogue du côté du Vieux-Port!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :