Castex 1 Macron 0… »camembert, Président »! Et une havraise pour conduire le train sénatorial de l’union…

Mieux vaut en rire! Avec un bel éclat. Dommage qu’il faille mettre un masque pour le dissimuler. C’est tout nouveau et ça vient de sortir. Hier, sur un rythme accéléré pourtant à un…train de sénateurs, le nouveau locataire de Matignon, Jean Castex, a pris le contre-pied de son prédécesseur qui ne s’était pas fait que des amis en réduisant la vitesse sur les routes. Lui, il accélère le mouvement au niveau du port obligatoire du masque dans les lieux clos. Il sera effectif à partir du milieu de la semaine prochaine, une annonce faite pendant son discours de politique générale devant les sénateurs de la Haute-Assemblée, alors que deux jours plus tôt le chef de l’Etat avait annoncé une obligation seulement à partir du 1 er août! Ce qui avait fait grand bruit. Et une mascarade sans fin depuis le mois de mars dernier.

L’Elysée propose désormais et Matignon dispose! Camembert, Monsieur le Président et ce d’autant plus que le virus a sérieusement appuyé sur le champignon à fronts renversés d’est en ouest et plus précisément dans le département de la Mayenne, berceau du géant de l’agro-alimentaire Lactalis, propriétaire de la célèbre marque du camembert présidentiel, qui, l’année dernière, au début de l’été avait été pris dans la tourmente avec une autre crise, celle du lait en poudre pour nourrissons et enfants contaminé aux salmonelles dans son unité de Craon. Un accident industriel qui, à l’époque, avait fait fait déborder les cuves de l’un de nos fleurons à l’international.

Qui dit Mayenne, dit Laval, son chef-lieu qui n’est évidemment pas responsable que son nom soit resté de sinistre mémoire dans notre histoire. Surtout celle du régime de Vichy et de l’occupation nazie. Que notre nouveau Premier ministre, décidément en verve, a évoqué en le comparant à nos bien contemporains réseaux sociaux qu’il a fustigés « Il y a quelque chose de choquant, c’est l’anonymat. On peut vous traiter de tous les noms, de tous les vices en se cachant derrière des pseudonymes. « Dans ces conditions, a-t-il encore affirmé, les réseaux sociaux, c’est le régime de Vichy. Personne ne sait qui c’est ». Il n’a pas forcément tort. Même si la comparaison avec cette époque ou sévit un certain Pierre Laval, le plus proche collaborateur hélas zélé du maréchal Pétain, n’est peut-être pas la meilleure…un jour de commémoration de la tragique rafle du Vel d’hiv, survenue sur deux jours il y a 78 ans.

Avec le recul est-ce tellement iconoclaste ? Et si ces fameux réseaux sociaux avaient existé en juin 1940, il se peut que le général de Gaulle s’en serait servi pour son fameux appel. A une grosse différence près: il aurait annoncé les couleurs: celle de la France libre en ne se réfugiant pas derrière le…masque de l’anonymat. Contrairement bien sûr et c’est logique à tous ceux qui à partir de la débâcle, ont rejoint la si belle armée des ombres et de tous ces résistants. Il était alors beaucoup plus prudent pour tous ces courageux de porter des noms de codes. Pour tenter de ne pas tomber dans les mailles du filet de leurs tortionnaires potentiels! Une double évidence que n’aurait pas déplu à François Fillon: « Qui imagine le général de Gaulle se cacher derrière un pseudo et mis en examen pour recel d’identité trafiquée »? On l’imagine mal en effet! Et lorsqu’on s’appelle de Gaulle, nul n’est besoin d’utiliser un nom d’emprunt.

PS: Bonne nouvelle pour le territoire du Havre et surtout pour sa sénatrice, Agnès Canayer, finalement choisie pour conduire la liste commune de la droite et du centre en Seine-Maritime. Elle succède ainsi à la rouennaise Catherine Morin-Dessailly, finalement en bonne troisième position. La proche d’Edouard Philippe se réjouit bien sûr de ce choix qui « prend en compte la réalité politique du territoire de la Seine-Maritime et où la dynamique politique se situe plus du côté du Havre et de la pointe de Caux », justifie-t-elle aujourd’hui dans les colonnes de « Paris-Normandie ». Une évidence encore plus criante avec les résultats des municipales dans les deux métropoles concernées. Une union intelligente à l’heure des divisions euroises!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :