Régionales: au centre des divisions… et des incivilités qui n’en sont pas!

Sénatoriales et régionales pour une égale pagaille…Et déjà un gros caillou dans le soulier du président sortant Hervé Morin! Ca commence fort chez les anciens amis d’hier. Les centristes se « bouffent » à pleines dents entre eux! Pour preuve la désignation par Jean-Christophe Lagarde et de son parti, l’UDI, de la sénatrice de l’Orne, Nathalie Goulet pour les régionales de mars prochain comme tête de liste contre le grand copain du député et de l’ancien maire de Drançy, en Seine-Saint-Denis, crédité d’un gros 2 % aux Européennes, le duc de Normandie et ancien ministre de la Défense. La candidate mise en avant exclut pourtant toute guerre des chefs mais revendique une place sur l’échiquier politique régional à la tête d’une équipe « très ouverte ». Un adjectif très mode. Les scrutins de listes à la proportionnelle suscitent toujours des vocations auprès notamment…des élus non sélectionnés. C’est dire si les possibilités sont très larges dans tous les camps politiques! De gauche comme de droite et surtout du centre souvent divisé en de multiples chapelles. Où le « prie-dieu » peut avoir plusieurs usages!

Les « va-t-en guerre » auraient pu, au mieux, si j’ose dire, attendre le résultat du scrutin des sénatoriales qui déjà dans l’Eure s’annoncent chaudes! Et que pèse au final le…département de l’Orne dans le futur combat normand pour l’abbaye aux…Dames où repose Mathilde de Frandres, duchesse de Normande, ancienne reine d’Angleterre et épouse de Guillaume le Conquérant, à Caen et ses dépendances rouennaises. Double lieu du trône défendu par un autre conquérant, Hervé Morin, premier du nom! Et ce quelles que soient les qualités de la candidate et ce d’autant plus que la sénatrice ornaise…prétendante au titre de…duchesse de Normandie sous le règne de Macron 1 er. N’avait-t-elle pas reçu en 2003 en héritage ce siège au palais du Luxembourg en succédant à son défunt mari, Daniel, décédé brutalement à l’âge de 77 ans…il y a dix-sept ans, alors qu’il se trouvait, accompagné de sa belle…par ailleurs sa suppléante, dans les Emirats arabes unis. Non pas pour y lancer une croisade des temps modernes!

Une plainte avait alors été déposée par les deux filles de la victime (qui ne portaient pas, un classique, leur belle-mère dans leur coeur) ne croyant guère à la thèse de l’accident avec comme version officielle un malaise cardio-vasculaire. Agée de 49 ans, son épouse, avait un temps été inquiétée au niveau de la justice, pour cause notamment de propos jugés très déplacés et un poil prémonitoires quelques jours plus tôt en présence de plusieurs parlementaires. Une vieille affaire déjà ressortie des tiroirs de l’histoire. Elle est pas belle la politique ? Affaire à suivre. En terme politique car il est probable que les marchandages et enchères vont battre tout leur plein d’ici à la fin de l’année.

Cette division ne risque toutefois pas de passer comme une lettre à la poste…comme, dans un genre différent, mais tellement d’actualité, avec cette violence exacerbée autour du port du masque. La ville du Havre et plus précisément l’agence postale de Sanvic, un quartier tranquille de la cité maritime, a été le cadre d’une inacceptable agression dont ont été victimes plusieurs membre du personnel, mardi après-midi. Non munie d’un masque, une jeune femme d’une vingtaine d’années qui venait retirer sa carte bancaire, a copieusement insulté la préposée du guichet et a quitté l’agence. Pour y revenir quelques instants plus tard avec une protection…autour du cou. Pour s’en prendre cette fois-ci physiquement à la responsable de l’agence, frappée à plusieurs reprises.. « Je m’en fous d’avoir le virus et de le transmettre aux autres » a-t-elle vociféré tout en traînant sa victime par les cheveux dont elle a arraché une poignée. Avant d’être interpellée par une patrouille de police et placée en garde à vue.

Non Monsieur le Président Macron, il ne s’agit pas de simples incivilités, mais bien de lâches agressions qui trop souvent tournent au drame. Quant à l’impunité zéro ? Ces belles promesses impossibles à tenir ne convainquent plus grand monde depuis des lustres et ce quelle que soit l’identité du chef de l’Etat!

PS: une belle histoire d’amitié et de fidélité. Chères à mon coeur. Vieille d’une bonne vingtaine d’années avec mon ami ébroïcien et ancien chef d’entreprise, JPV, avec qui j’ai encore échangé avec bonheur nos souvenirs de très jeunes anciens combattants à la fois politiques et sportifs (du temps de sa très réussie présidence de l’ALM basket) hier midi autour d’une bonne table dans une brasserie havraise…où j’ai remis à Stef, un autre « philippiste » le souvenir collector promis de la dernière campagne électorale: le programme électoral de « Doudou » dédicacé par…Jean-Luc Mélenchon sur le marché de Bléville où il était venu soutenir son adversaire Jean-Paul Lecoq. Le leader des Insoumis s’était alors montré très fair-play!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :