Incompatibilité d’humeur…cumularde!

Interdire le cumul des mandats, c’est bien gentil! Encore faut-il que les nouvelles obligations nées d’esprits ô combien intelligents sous des quinquennats précédents ne connaissent pas de grandes limites dans la vraie pratique sur le terrain. Si un parlementaire (député où sénateur) ou un patron d’exécutif départemental ou régional) ne peut plus être maire, cela n’empêche pas un grand nombre de nos…chers élus (dans tous les sens du terme) de se « payer » en toute légalité sur la bête. Pourtant de plus en plus maigrichonne. Celle du contribuable qui n’en peut mais. Sans parler des luxueux palais qui ont été érigés après la très économique réforme sur les Régions regroupées et encore plus dépensières que les précédentes à quelques exceptions près comme la Normandie réunifiée, où le « Duc » de l’abbaye aux Dames, à Caen, n’est pas le plus dispendieux. La preuve n’est-t-elle pas que fort mécontent des services et de ses dysfonctionnements répétés, Hervé Morin vient même de couper les vivres à la SNCF Normandie en suspendant ses paiements. Mais là est toute une autre question. Peut-être pas totalement étrangère non plus à la future campagne des régionales qui va vite arriver.

Les cas des « cumulards » sont nombreux. Comment peut-être comprendre (au hasard) qu’un maire d’une ville importante et éventuellement chef-de-lieu de département qui n’est pas celui de la Creuse, de l’Ariège ou de la Lozère, puisse bénéficier de tant de largesses qui, au final, aboutissent à des émoluments parfois supérieurs au temps d’avant. Celui des députés-maires. Et que dire de leurs journées, non pas de 24 heures, mais bien de 26! Une image, bien sûr.

Même s’il n’est pas dans mon intention de crier sur de belles et saines vocations et des missions fort bien tenues pour un grand nombre d’entre eux, il est permis de s’interroger sur leur pouvoir de résistance à tant d’heures cumulées pour le seul intérêt de leurs administrés. On peut quand même vanter leurs mérites pour supporter un tel surmenage. Et il peut même arriver que le surhomme (je n’ai pas trouvé d’équivalent au féminin, mais ça doit bien exister), préside à ses temps de loisirs perdus un mouvement politique, certes lui bénévole, mais tout de même assez prenant. Enfin normalement.

Qu’on en juge: je prends pour exemple au hasard parmi d’autres un premier magistrat au masculin ou féminin d’un mairie d’une ville de plus de 40.000 habitants, aussi président d’une agglo proche ou même supérieure de 100.000 habitants. Ca, c’est pour le plat principal de résistance. Auquel il faut ajouter en tenant néanmoins compte des dégrèvements, souvent une « petite » mais néanmoins gratifiante vice-présidence d’un conseil départemental ou régional…avec parfois comme apéritif, la présidence d’un « machin » pas toujours très bien identifié encore rémunérateur et parfois en doublon avec des services techniques ou autres, ou d’une présidence d’une société d’économie mixte ou une grande cousine, peut-être encore bien juteuse, et vous arrivez au beau fromage. Avec en supplément car l’intéressé(e) a encore du temps de libre, et pour le dessert, une rémunération pour une activité professionnelle, heureusement partielle dans la plupart des cas!. Il ne faut pas exagérer. Ouf. Tous les élus, non fonctionnaires (sûrs eux de retrouver leur poste à la fin de leur mandat), peuvent en effet être tentés de poursuivre une « modeste » activité pour ne pas perdre définitivement la main. Et je ne parle pas dans le cas présent des pianistes assez peu représentés, il est vrai, dans le monde politique. Il y a parfois intérêt à ne pas mettre les oeufs de Fabergé dans le même panier. Chapeau les artistes Superman ou Superwoman. Ca méritait bien un petit compliment. Evidemment gratuit, celui-là… Mais à leur décharge, les « emmerdes », pas vraiment gratifiantes elles, volent aussi très souvent en escadrilles. C’est probablement plus facile pour tous ceux qui sont proches géographiquement d’un petit aérodrome, d’un plus gros aéroport à vocation internationale, voire le cas échéant d’une base aérienne. Et ce ne sont pas toujours des mirages et des avions de chasse prêts à décoller… Où sur le littoral, une base militaire et maritime pour une flottille non aérienne! Encore que sur les ponts des porte-avions ou hélicoptères…on s’envoie aussi en l’air!

Que ceux qui auraient croisé pareils phénomènes ou oiseaux pas si rares, dans tous nos beaux départements ne se privent pas pour me faire…remonter leurs impressions! Bonnes et mauvaises, il va de soi.

PS: c’est sans la moindre surprise pour ce qui relève également du non-cumul des mandats, que la député Agir (mouvement qu’elle a cofondé) Agnès Firmin le Bodo, a choisi plutôt le Département que sa Ville. Comme en juin 2017 où élue députée, elle avait quitté son poste de conseillère municipale auprès d’Edouard Philippe, pour continuer à siéger à l’Hôtel du Département à Rouen. Cela n’empêchera pas bien sûr la parlementaire « fière d’être havraise » de s’intéresser de très près aux projets structurants de sa ville de coeur comme l’éolien, le port et l’axe Seine. Entre autres.

Au final, il n’y aura qu’une déçue avec cette décision: sa suppléante (adjointe à la mairie du Havre) qui aurait pu faire son entrée au conseil départemental. Ce n’est décidément pas sa semaine après la non nomination comme secrétaire d’Etat de la députée havraise. J’allais presque oublier son suppléant qui lui aussi est passé tout près de préparer son cartable pour l’Assemblée nationale dans ce jeu de chaises musicales tellement croustillant! Ah le cumul ou le non-cumul des mandats…

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :