Pas de circonstances atténuantes pour une justice…jugée laxiste!

Il est de bon ton de ne jamais juger une décision de justice. Juger, non, peut-être mais émettre un…avis, oui! Comme à Evreux, où nombre d’habitants de la préfecture de l’Eure, n’ont que peu goûté le verdict des juges concernant les prévenus d’une nuit d’émeute, survenue le 14 juillet.

Jugés en comparution immédiate, quatre des émeutiers, dont trois frères de 18 à 35 ans, sont ressortis libres sans mandat d’arrêt avec pour deux d’entre eux (déjà condamnés à une dizaine de reprises) une peine ferme de six mois d’emprisonnement susceptible d’être aménagée avec le port d’un bracelet électronique.

Faut-il rappeler que nombre de voitures, mobiliers urbains, et même une maison d’habitation et un commerce avaient été incendiés au cours de cette nuit de chaos dans trois quartiers de la ville, la Madeleine, Nétreville et Navarre, le dernier ne faisant partie jusqu’alors des zones les plus sensibles. Pompiers et policiers (une dizaine au total avaient été blessés) s’étaient retrouvés caillassés et pris à partie violemment. Ce qui avait fait dire au maire républicain, Guy Lefrand, « on a voulu blesser, voire tuer ».

Epluchées, les caméras de vidéosurveillance avaient permis d’identifier seulement une partie des agresseurs, interpellés peu après. D’autres, et ça pourrait être amusant, bien identifiés, n’ont pas attendu que les enquêteurs viennent les cueillir à leur domicile. Ils sont partis en vacances! Qu’on leur souhaite les meilleures, bien sûr! Avant peut-être de regagner leurs pénates de la « Cité-jolie ».

Même si dans le cas présent, aucune agression physique n’a été à déplorer sur des élus, il n’est pas inutile de rappeler un chiffre des plus inquiétants: celui du nombre de maires et adjoints victimes d’agressions sur le territoire national (villes et villages) plus ou moins graves depuis le début de l’année: 233. Un chiffre en forte augmentation, hélas! Et que l’on nous parle pas de simples « incivilités ».

Même s’il ne s’agit pas…d’incivilités, mais bien de désordre d’ordre sanitaire avec cette crise de la Covid qui n’en finit plus de diviser non seulement les français mais aussi toutes les grandes instances scientifiques et politiques, il est permis de s’interroger sur l’anarchie géographique du fameux port du masque dans les lieux publics ouverts avec des arrêtés municipaux plus ou moins contraignants en fonction des rues, des quartiers, des villes. Pourquoi pas bientôt des obligations en fonction des numéros pairs ou impairs des habitations ? En attendant, plus de 1.500 comunes, dont Paris, à partir de demain lundi, sont concernées par ces obligations de protections à l’extérieur. Selon le sondage du JDD, paru aujourd’hui, 64 % des personnes interrogées sont favorables à cette disposition.

Il est évidemment facile pour certains internautes vicieux et malhonnêtes de poster sur la toile des postures du couple présidentiel, c’est un pur hasard, en vacances au fort de Brégançon serrant des mains, porter des accolades, non porteurs de leurs masques et pour cause, puisque ces clichés datent de 2018!

En attendant, les promeneurs de la célèbre dune du Pilat, la plus haute d’Europe, avec ses 102 mètres de hauteur et ses trois kilomètres de long, avec vue superbe sur le bassin d’Arcachon, ne devront pas manquer de souffle. Le maire de la commune de La Teste-de-Buch, a en effet imposé pour ses visiteurs (en forte augmentation cette saison estivale) l’obligation du port du masque. On peut quand même s’interroger sur l’intérêt de cette décision dans la mesure où la promiscuité des marcheurs-grimpeurs reste tout de même assez limitée, même les jours de forte fréquentation. Bon courage! On fait quoi en cas d’essoufflement ou de malaise? Les sommités médicales qui ont un avis contradictoire sur tout devraient aisément pouvoir nous répondre et se contredire le lendemain. Faut-il en rire ou en pleurer ?

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :