Un bon Plan pour le béarnais « aux grandes oreilles » et un footeux Ici-Paris-France Dimanche?

Ca va encore jaser dans le Landerneau politique. Qui, en l’espèce, n’a rien de breton. Les adversaires du chef de l’Etat et surtout de François Bayrou, vont s’en donner à coeur joie et son ancien camarade béarnais, Jean Lassalle, le député chantant, va encore faire entendre sa voix! De là à ce que l’ancien (lui aussi) candidat à la présidentielle, entame une nouvelle grève de la faim dans l’hémicycle de l’Assemblée Nationale. tout est possible et réalisable dans ce monde fou de la politique. Qui va donc le voir revenir au grand galop, on connait sa passion pour les chevaux, et à qui Emmanuel Macron a proposé le poste de Haut-Commissaire au Plan, une fonction oubliée et bientôt réhabilitée et dont le premier détenteur fut, dans les années cinquante, l’un des pères de l’Europe, Jean Monnet. Il faut reconnaître que l’éphémère Garde des Sceaux, démissionnaire pour cause d’accusation et d’affaire des assistants parlementaires du MoDEM au parlement européen, avait bien vendu…cette idée auprès du chef de l’Etat.

La maire de Pau, à partir du mois de septembre, aura donc la mission de penser la France de demain et d’après-demain, à trente ans, âge de son possible centenaire! Qu’on lui souhaite bien sûr. Le bon air béarnais devrait l’y aider et ce d’autant plus que l’ancien ministre (considéré comme un traitre par ses anciens amis de la droite) et candidat à deux reprises à la présidentielle, avant de s’effacer devant Emmanuel Macron en 2017, pourra conserver son mandat de maire de la cité paloise, berceau du roi Henri IV, roi de Navarre devenu celui du royaume de France. Un nirvana que le béarnais « aux grandes oreilles » n’atteindra jamais. Mais il n’en demeure pas moins que cette prochaine nomination va lui permettre de revenir au Premier plan et de peser encore davantage d’ici au scrutin présidentiel. Avec un rang de ministre et les avantages qui vont avec, sans toutefois s’asseoir à la table du Conseil chaque mercredi. La seule incertitude restant à ce jour son rattachement.

Devra-t-il rendre des comptes au seul président de la République, ce qu’il revendique ou du Premier ministre, ce qu’il refusait ? Réponse dans les prochains jours.

Sur un tout autre terrain, celui sportif, et lié à la remise dimanche du trophée de la « Champions Ligue », la coupe aux…grandes oreilles, les superlatifs chers aux journalistes sportifs, jamais avares de coups très bas et parfois trop hauts, n’ont cessé de pleuvoir depuis la qualification du club parisien et qatari, hier soir. A quatre-vingt dix minutes, voire plus, de décrocher la lune ou plutôt sa première étoile européenne. Il lui reste tout de même un gros caillou dans son soulier doré à évacuer pour atteindre son rêve: celui de battre l’ogre munichois, le Bayern, qui est loin d’être un adversaire de petite bière ou son adversaire de ce soir, Lyon. Pour une finale inédite entre deux clubs français ? De quoi reprendre les titres d’anciennes gloires très…passées de la presse péople, « Ici-Paris…France-Dimanche! Espérons pour le football français qui décidément aime l’ambiance de huit-clos portugais. Pour ce qui est des gestes barrières, on repassera surtout dans l’éventualité d’une victoire française et de la liesse populaire qui s’en suivra!

L’ambiance doit être toute autre toujours à Paris, du côté non pas du Parc des Princes, mais de l’hôtel de ville, avec les nouvelles révélations venant du « New-York Times » concernant l’ancien adjoint à la Culture, Christophe Girard, poussé à la démission pour ses liens avec l’écrivain Gabriel Matzneff, désormais accusé par un homme d’une quarantaine d’années, qui aurait été, selon ses déclarations, victime d’agressions sexuelles à une vingtaine de reprises (!) , sur près de dix ans, par l’ancien élu. Les premiers supposés crimes remontant alors qu’il n’était qu’adolescent et aujourd’hui prescrits. Un nouveau torrent de boue nauséabond et très pénible par son effet de répétition depuis des années, dont se serait bien passée hélas! l’équipe municipale parisienne et sa capitaine, Anne Hidalgo, bien embarrassée et silencieuse! Paris n’est pas que magique…Il y en a vraiment marre aussi de toutes ces déclarations qui viennent après tant d’années de silence et qui font le miel de l’actualité médiatique! Vraies pour certaines d’entre elles mais fausses pour d’autres totalement destructrices!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :