Le professeur Raoult s’offre une…Ferrari pour sa rentrée et Angéla en tongs autour de la piscine présidentielle!

Quelle coïncidence! Je m’inquiétais la semaine dernière du retard à l’allumage (normal pour le vernonnais fier d’Ariane) et l’outremarin de l’Eure, Sébastien Lecornu, pas très pressé d’aller constater sur place la catastrophe écologiste susceptible de souiller les côtes de la Réunion, et le voilà dans un avion à la demande du chef de l’Etat. Il y est toujours (pas dans l’avion) sautant en parachute d’une réunion à une autre. Et en début de semaine, mon interrogation portait sur la disparition médiatique inquiétante du professeur Didier Raoult, le barde marseillais. Bingo! Le voilà qu’il réapparait pendant une heure sur une chaine d’infos en continu avec pour intervieweuse de charme, une Ferrari, Laurence de son prénom.

Plus sérieusement, en direct de son Institut marseillais, la nouvelle star, aussi détestée que vénérée, s’est montrée pédagogue et plutôt rassurante. « Il faut se calmer, cette maladie du coronavirus n’est pas plus grave que certaines autres et surtout pas pire que la grippe. Je ne vois pas de reprise inquiétante de l’épidémie », a-t-il encore dit en s’inquiétant davantage sur l’excès de peur qui là « lui fait vraiment peur » et ces tensions qui véhiculent dans ce monde si fragile des conflits dangereux autour notamment du port des masques qu’il ne souhaite pas néanmoins obligatoire. Et des comportements dangereux qui en découlent.

Et là on ne peut pas lui donner tort tant l’hystérie collective atteint les deux camps, ceux des ayatollahs du port du masque en tous lieux et circonstances et les autres, tout aussi imbéciles dans leur comportement de rejet! Surtout que la sinistre comédie risque de durer des semaines. Par la faute aussi de soi-disants spécialistes qui se déchirent sur l’utilité ou non du port du masque obligatoire. Il y en a vraiment marre aussi de ces différences d’appréciations gouvernementales laissant désormais les collectivités locales jouer à leur shérif. Sans parler des interdits pénalisant le monde du sport et du spectacle à l’agonie Et pendant ce temps que fait-t-on? Le gouvernement envoie une compagnie de 130 CRS s’occuper de re-masquer et de punir le cas échéant les contrevenants à Marseille, (est-ce bien une priorité ?) alors que dans le même temps la violence et autres « incivilités et ensauvagement » ne cessent d’exploser dans les quartiers, les élus agressés physiquement et les forces de police attaquées comme le soir du mach du PSG par des pseudos supporters sur les Champs-Elysées. Autant d’abrutis qui eux ont tous les droits ou presque de braver ces mêmes interdits en toute impunité. Une « ex-vitrine » parisienne transformée depuis plusieurs années en champ de foire où la violence est privilégiée. Et peu importe la couleur des gilets des voyous.

Ils ne battront pas a priori autour de la piscine de Brégançon cet après-midi mais peut-être évoqueront-t-ils avant l’heure la finale franco-allemande de dimanche à Lisbonne, le Bayern ayant en toute logique rejoint hier soir le PSG. Le chef de l’Etat, Emmanuel Macron, va y accueillir la chancelière Angela Merkel. Il n’est pas sûr que la patronne teutonne ait vraiment le temps de faire un plongeon. Les sujets de discussion ne manqueront pas selon toute vraisemblance avec cette actualité très chargée qui ne se limite pas aux mesures anti-covid qui vont aussi coûter un… »masque de blé » aux petits et grands patrons à la rentrée! Et que dire pour tous les foyers français… L’inquiétude a aussi pour noms la situation en Biélorussie et sur le continent africain où un putsch militaire est survenu au Mali, le coeur du dispositif de l’opération « Barkane » au Sahel, terre de jeu meurtrière des terroristes islamistes.

P.S: N’hésitez surtout pas chers amis lecteurs à me livrer des noms de fortes personnalités médiatiques ayant disparu au coeur de l’été, j’essaierai avec mes petits moyens de les faire réapparaître par magie! Cet avis de recherche ne concerne évidemment pas le maire du Havre, Edouard Philippe, qui a bien mérité un peu cette parenthèse familiale et dont la rentrée officielle est prévue d’ici à quelques jours. Pour ce qui est de François Baroin, aux dernières nouvelles, il était toujours en train de pêcher à la ligne dans la Creuse, son lieu de villégiature estivale. Et il paraît que sa compagne, l’actrice Michèle Laroque, est une fine cuisinière. Et je vous parie mon billet que la photo du couple présidentiel à la une de Paris-Match, aujourd’hui, va encore faire jaser dans les longères, chaumières, petites maisons de pêcheurs et tout ce que vous voulez. Autour du… ton blanc sur blanc des vêtements portés par « Birgit » et son « Manu ». Un sujet de la plus haute importance, chacun en conviendra! Moins que l’annonce présidentielle: il n’y aura pas de reprise du confinement général dans les semaines à venir. Enfin une bonne nouvelle…A durer dans le temps!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :