Plutôt grive ou merle ? L’heure n’est plus au bronzage mais au mariage!

Est-ce bien le rôle du chef de l’Etat de trancher sur un sujet de la première importance comme celui de la chasse à la glu si décriée depuis de nombreuses années. Et qui ne doit concerner sur un territoire géographique qui plus est restreint que quelques milliers de chasseurs! Un dossier polémique sur lequel s’est collé hier Emmanuel Macron qui a partiellement contenté les défenseurs de environnement et par voie de conséquence fâché les fines gâchettes. La France se trouvait être le dernier pays en Europe avec le… »Faucon maltais » à tolérer cette pratique de chasse consistant à piéger les grives et autres petits oiseaux collés sur des banches d’arbres.

Le locataire de l’Elysée sera donc privé comme d’autres invités prestigieux ce samedi de la dégustation de pâté de grive (pas fameux) à la réception de mariage du ministre de l’Intérieur dans sa ville de Tourcoing, puis à Boulogne-sur-Mer, cadre de la réception nuptiale. Pourvu que quelques féministes en…mal(e) de notoriété ne viennent pas perturber le grand raout (rien à voir avec le barde marseillais) auquel assisteront aussi les amis du jeune marié, un second président en la personne de Nicolas Sarkozy et le régional de l’étape, le président des Hauts-de-France, Xavier Bertrand, candidat affiché à la présidentielle et critique sévère du gouvernement et surtout du chef de l’Etat sur le dossier de l’insécurité. Il ne lui viendra pas à l’idée néanmoins d’offrir à son pote, patron de Beauvau un DVD du célèbre film de Kubrick, « Orange mécanique ». Il ne faut quand même pas exagérer. On ne manque pas de tact dans le nord de la France. Pour la petite histoire amusante, Gérald Darmanin se présentera comme maire et repartira sans son écharpe tricolore puisque démissionnaire de son mandat, la cérémonie de mariage achevée. On attend avec impatience les apartés masqués entre  » Xav » et « Manu ». Pourvu qu’il n’y ait pas de scandale autour des buffets. La police veillera à ce que la fête ne soit pas gâchée! Combien de compagnies de CRS en tenue de soirée vont-t-elles être déployées pour éviter des contacts rapprochés et fâcheux ? Et je ne parle même pas de la nuit de noces des jeunes tourtereaux…

Le sudiste à l’accent gascon, le Premier ministre, Jean Castex, lui, a d’autres chats à fouetter…que les grives. Il a fait la leçon à ses ministres à qui il a signifié que « l’heure n’était plus au bronzage et à se prélasser au soleil ». Sympa. Il n’a pas dû se faire que des amis! Il a aussi appelé de ses voeux que les papys et mamies évitent d’aller chercher leurs petits-enfants à l’école. L’infantilisation à outrance, ça suffit, comme cette stupide idée de contraindre les cyclistes et coureurs à pieds parisiens à porter un masque. Une obligation finalement retirée ce matin. De qui se moque-t-on avec cette série impressionnante d’ordres et de contre-ordres sur les masques, bien alimentée par les éminents spécialistes, même si ces masques, pour reprendre l’expression du successeur d »Edouard Philippe ( qui plane toujours dans les sondages) , « ce n’est tout de même pas le bagne de les porter ».

Et que dire encore de ce mariage concurrentiel à « Plus belle la vie » et improbable à trois marseillais, où les ennemies irréductibles, Martine Vassal et Michèle Rubirola, ont fait ménage et front uni à trois avec le professeur Raoult, la seconde, nouvelle maire de la cité phocéenne « écolo-gaucho » surtout pour cracher son venin sur le gouvernement avec au passage nombre de contrevérités et l’illustre « carabin » se gausser sur des chiffres liés à l’épidémie, plutôt en faveur de Marseille. Une guerre d’images et du mauvais cinéma à travers deux conférences de presse tenues à la même heure. Bonjour le ridicule! Et le don d’ubiquité pour les téléspectateurs qu’en fait-t-on? Heureusement que le…ralenti pour les dribles et tacles et le différé existent. Même si on connaissait par avance le score de ce clasico politique entre marseillais et parisiens. Que les premiers se rassurent, leurs grands amis de la capitale vont aussi broyer du petit noir dans les prochaines heures avec de nouvelles mesures restrictives pour les cafetiers et restaurateurs. Et pour les hôtels, auront-ils aussi l’obligation aussi de fermer à 23 heures ? La nuit risque d’être courte. Mieux vaut en rire que d’en pleurer dans cette mascarade lamentable.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :